Santé
URL courte
Par
0 81
S'abonner

En vue de la campagne de vaccination qui pourrait commencer en Russie mi-septembre, le directeur du centre Gamaleïa a expliqué à Sputnik qu’il n’y avait aucune analyse supplémentaire à faire pour se préparer au vaccin contre le Covid-19.

Aucune analyse, y compris un test de coronavirus et des anticorps, avant la vaccination contre le Covid-19, n'est nécessaire, a précisé à Sputnik le directeur du centre Gamaleïa et microbiologiste Alexandre Ginzbourg.

Production d'un vaccin contre le Covid-19 (archive photo)
© Sputnik . Service de presse du groupe AFK Sistema

Toutefois, les essais post-enregistrement vont se passer différemment. Il est prévu que les volontaires subissent une série d’analyses et fassent l’objet des observations.

«Au cours des études post-enregistrement, de nombreux tests seront effectués. Et en ce qui concerne la vaccination de la population, aucun test n'est requis», a détaillé Alexandre Ginzbourg.

Cependant, il a précisé que si une personne avait été malade récemment du Covid-19, elle devait en informer le médecin qui décidera si elle doit passer des analyses supplémentaires.

«Une seule exception concerne si quelqu'un dit qu'il a été malade récemment, le médecin doit alors décider si quelque chose doit être vérifié ou non. Il n'y a donc pas d'analyses supplémentaires», a-t-il conclu.

Le centre russe Gamaleïa a été autorisé mardi 25 août à effectuer les études post-enregistrement du vaccin contre le Covid-19. Qui plus est, il a été précisé que la campagne de vaccination pourrait commencer vers le 15 septembre 2020.

Quid des malades asymptomatiques?

Si une personne est malade du Covid-19 sans symptômes et qu’elle ne le sait pas et se fait vacciner, cela n’influencera pas sur le cours de la maladie, selon Alexandre Ginzbourg.

Demandé par les autres pays

Le vaccin baptisé Spoutnik V inventé en Russie et enregistré le 11 août est le premier au monde. Le vaccin a été conçu par le centre scientifique d’épidémiologie et de microbiologie Gamaleïa de Moscou et le Fonds d’investissements directs de Russie (RFPI). Kirill Dmitriev, directeur du RFPI, a indiqué que le Fonds avait reçu des demandes de plus de 20 pays pour l'achat d'un milliard de doses. Il a toutefois relevé que la Russie avait convenu de produire le vaccin dans cinq pays.

Lire aussi:

Les autorités du Haut-Karabagh décrètent la loi martiale et la mobilisation générale
Des chercheurs désignent la plus grande «ruse» du coronavirus
Moscou réagit aux tensions dans le Haut-Karabagh
Tags:
santé, Covid-19, laboratoire, vaccin
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook