Santé
URL courte
1273
S'abonner

D’après une étude australienne, la consommation quotidienne d’huile d’olive peut réduire la pression artérielle, facteur de risque important pour les maladies cardiovasculaires, lesquelles constituent la première cause de décès dans le monde.

Pour la première fois, des chercheurs australiens ont démontré une baisse de la pression artérielle liée à la consommation d’huile d’olive. Leur étude, publiée dans la revue Nutrients, a été menée à l’université de La Trobe (État du Victoria) auprès de 50 adultes en bonne santé et aux habitudes alimentaires diverses.

Ils ont constaté que quatre cuillères à soupe d’huile d’olive extra vierge par jour pouvaient réduire la pression artérielle systolique centrale (artères principales telles que l’aorte) et périphérique (plus petites artères, par exemple dans les bras), respectivement de 2,5 et 2%.

Comme l’explique l’une des auteurs de l’étude, Katerina Sarapis, cette huile d’olive «est riche en divers composés actifs tels que les polyphénols, qui ont des effets bénéfiques prouvés sur la santé grâce à leurs propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes».

Des différences selon le type d’huile d’olive

Pendant trois semaines, les chercheurs ont demandé à une partie des participants d’introduire dans leur régime alimentaire de l’huile raffinée, à faible teneur en polyphénols, tandis que les autres consommaient de l’huile extra vierge. Ils ont ensuite dû totalement l’exclure de leur alimentation pendant deux semaines, avant d’échanger de type d’huile avec l’autre groupe.

«L’huile d’olive raffinée n’a pas eu d’impact significatif sur la pression artérielle», contrairement à l’autre, a affirmé l’experte, assurant qu’aucun des participants n’avait pris de médicament contre l’hypertension.

Le professeur Moschonis, associé à l’étude, estime que ces conclusions «fournissent des preuves d’une intervention alimentaire largement accessible qui peut réduire le risque cardiovasculaire dans les populations non habituées à une consommation élevée d’huile d’olive extra vierge», soulignant que ces maladies constituent la première cause de décès dans le monde.

Lire aussi:

Combats sanglants dans l’Himalaya: «l’armée indienne ne fait vraiment pas le poids face à l’armée chinoise»
Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
L’Allemagne installera des soldats en France, Paris parle de «révolution»
Tags:
étude, maladies cardio-vasculaires, régime alimentaire, alimentation, hypertension, huile d'olive
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook