Santé
URL courte
16030420
S'abonner

Didier Raoult a été visé par une plainte déposée auprès de l’Ordre des médecins à cause de la promotion de la chloroquine contre le Covid-19, «qui n’a pas démontré son efficacité», relate Le Figaro. Il est accusé d’avoir diffusé «de fausses informations auprès du public» et d’avoir réalisé des «essais cliniques dont la légalité reste à démontrer».

Partisan du traitement à la chloroquine contre le Covid-19, l’infectiologue marseillais Didier Raoult a été visé par une plainte auprès de l’Ordre des médecins.

La plainte a été déposée au mois de juillet par la Société de pathologie infectieuse de langue française (Spilf) qui regroupe plus de 500 spécialistes des maladies infectieuses. Ils lui reprochent d’avoir enfreint au moins neuf articles du code de déontologie médicale.

En quoi consiste la plainte

Les motifs sont exprimés dans un argumentaire de six pages que Le Figaro s’est procuré. Ainsi, ils l’accusent d’avoir promu et prescrit de la chloroquine depuis le mois de février «sans qu’aucune donnée acquise de la science ne soit clairement établie à ce sujet, et en infraction avec les recommandations des autorités de santé».

Il est par ailleurs accusé de «diffusion de fausses informations auprès du public, graves manquements au devoir de confraternité, réalisation d’essais cliniques dont la légalité reste à démontre», précise le quotidien.

Les auteurs de la plainte pointent aussi le fait qu’il n’a pas réalisé ses essais cliniques dans le cadre légal (inclusion d’enfants, absence d’autorisation d’un comité d’éthique). Une enquête de l’Agence de sécurité du médicament est actuellement en cours.

Le quotidien précise que si la proposition de conciliation entre les deux parties n’aboutit pas, le dossier sera instruit par la chambre disciplinaire régionale. D’habitude, cette procédure s’étale sur 10 mois et dans 58% des cas aucune sanction n’est prononcée en lien avec le dossier.

Efficacité de la chloroquine

Lors d’une conférence de presse donnée le 27 août, Didier Raoult a exposé les chiffres de l’IHU Méditerranée Infection où il officie. Il a assuré que la mortalité était moindre à Marseille qu’à Paris pour les cas diagnostiqués. Il a également donné les chiffres liés à la chloroquine pour son IHU, affirmant que la mortalité s’élevait à 0,45% pour les patients traités avec cette méthode dans son établissement.

«Ici à l’IHU, vous savez qu’on traite les gens avec l’hydroxychloroquine et l’azithromycine, et sur les 4.600 personnes qui ont reçu un traitement évaluable, c’est-à-dire au moins trois jours de traitement, il y a eu 19 morts, ce qui veut dire qu’on a une mortalité de 0,45% sur cette maladie traitée ici», a expliqué l’infectiologue.

Lire aussi:

La démission du Premier ministre «est une trahison collective des partis libanais», selon l’entourage de Macron
Vidéo des dernières secondes avant le crash de l’avion de transport militaire An-26
Nouvelle taxe sur les voitures: les automobilistes en sursis?
L’essayiste Soral condamné à payer 134.400 euros à la Licra
Tags:
chloroquine (chloroquinine), hydroxychloroquine, Covid-19, Didier Raoult
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook