Santé
URL courte
Par
1221
S'abonner

Un manque de vitamine D peut laisser entrevoir des problèmes de santé voire une mort précoce chez les hommes qui commencent à vieillir, suggère une nouvelle étude.

Le taux de vitamine D dans le sang pourraient être le meilleur indicateur des futurs risques pour la santé des hommes vieillissants, selon une étude citée par le site EurekAlert.

La carence en vitamine D est un cas courant en Europe, en particulier chez les personnes âgées. Elle a été associée à un risque plus élevé de développer de nombreuses maladies liées au vieillissement, telles que les maladies cardiovasculaires, le cancer et l'ostéoporose, affirment des chercheurs de l'Université catholique de Louvain, en Belgique.

L’importance de la vitamine D

Il existe plusieurs formes, ou métabolites, de la vitamine D dans l'organisme. La 25-dihydroxyvitamine D est convertie en 1,25-dihydroxyvitamine D, qui est considérée comme la forme active de la vitamine D dans le corps humain. Les formes libres et actives de la vitamine D peuvent être un bon indicateur de la santé actuelle et future.

Les chercheurs ont collecté des données auprès de 1.970 hommes âgés de 40 à 79 ans, entre 2003 et 2005. Les niveaux de métabolites libres de la vitamine D ont été analysés en fonction de leur état de santé actuel, en tenant compte de facteurs tels que l'âge, l'indice de masse corporelle, le tabagisme. Seule la 25-hydroxyvitamine D libre, et non la 1,25-dihydroxyvitamine D libre, laisse prédire de futurs problèmes de santé.

Ces données confirment en outre que la carence en vitamine D est associée à un impact négatif sur la santé générale et peut laisser supposer un risque plus élevé de décès, expliquent les scientifiques.

Lire aussi:

La démission du Premier ministre «est une trahison collective des partis libanais», selon l’entourage de Macron
L’essayiste Soral condamné à payer 134.400 euros à la Licra
Vidéo des dernières secondes avant le crash de l’avion de transport militaire An-26
Tags:
étude, hommes, santé, vitamines
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook