Santé
URL courte
Par
2144
S'abonner

À la veille de la Journée mondiale du chocolat, le service de presse d’un service fédéral russe a expliqué à Sputnik qu’il ne fallait pas consommer plus de 50 grammes de cet aliment à la fois et pas à plus de deux reprises par semaine. En outre, il n’est pas recommandé aux enfants de moins de trois ans.

Un adulte en bonne santé ne peut pas consommer plus de 50 grammes de chocolat en une fois et pas plus de deux fois par semaine, a déclaré à Sputnik le service de presse de Rospotrebnadzor (Service fédéral russe de surveillance de la protection des droits des consommateurs et du bien-être humain) à la veille de la Journée mondiale du chocolat du 13 septembre.

Quant aux enfants de moins de trois ans, le représentant de Rospotrebnadzor a indiqué qu’il leur était catégoriquement déconseillé de le consommer car il n’apportera aucun avantage. De plus, il a ajouté que cet aliment était difficile à digérer pour un estomac non habitué.

Il est recommandé aux enfants de cinq à six ans d’en manger jusqu'à 20 grammes deux fois par semaine.

Les bienfaits pour la santé

Rospotrebnadzor précise que le chocolat est utile en quantités modérées, car il augmente l'efficacité, la concentration et stimule l'activité mentale.

«Les antioxydants contenus dans le chocolat contribuent à ralentir le processus de vieillissement, renforcent l'immunité», a-t-il ajouté.

Cependant, il est important de rappeler qu’il contient une grande quantité de sucre et de graisse, c’est pourquoi sa consommation excessive conduit à l'obésité et augmente le risque de diabète, a conclut le Service.

Lire aussi:

Un jeune homme tué à coups de couteau et de tesson de bouteille dans le métro de Lyon
Marine Le Pen dévoile le nom de son ministre de la Justice en cas de victoire en 2022
L’UE réagit aux sanctions contre l’Iran rétablies unilatéralement par les États-Unis
Des policiers visent la foule lors d’un contrôle de masque qui dégénère à Paris - vidéo
Tags:
santé, Rospotrebnadzor, chocolat
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook