Santé
URL courte
Par
Spoutnik V, le premier vaccin russe contre le Covid-19 (64)
13898
S'abonner

Les maladies associées à l’immunosuppression, notamment les cancers, ainsi que les pathologies inflammatoires et auto-immunes sont des contre-indications à la vaccination contre le nouveau coronavirus, a indiqué à Vetchernyaya Moskva un immunologue russe.

Les contre-indications absolues à la vaccination contre le nouveau coronavirus ont été désignées par un immunologue russe.

Parmi elles, les pathologies liées au traitement par les immunosuppresseurs, notamment les cancers.

«Un tel traitement est associé à l’immunosuppression. Autrement dit, il y a une indication [pour le vaccin, ndlr] d’un côté, mais il y a une contre-indication de l’autre», a expliqué Vladislav Zhemtchugov au média Vetchernyaya Moskva.

Le médecin a également cité les maladies inflammatoires et auto-immunes, l’hémopathie et le lupus érythémateux disséminé (LED).

Cependant, toutes les questions liées à la vaccination relèvent des compétences du médecin traitant, a rappelé M.Zhemtchugov.

Vaccination massive à Moscou

Après que le premier vaccin au monde contre le coronavirus, le Spoutnik V, a été enregistré en août, Moscou a lancé une campagne de vaccination gratuite le 9 septembre. Élaboré par le Centre d’épidémiologie et de microbiologie Gamaleïa, ce vaccin sera administré en deux étapes. 21 jours après l’administration de son premier composant, le patient recevra le deuxième.

La Russie a reçu des demandes de plus de 20 pays pour l’achat total d’un milliard de doses. Actuellement, le Mexique se prépare à en recevoir 32 millions, alors qu’une centaine est prévue pour l’Amérique latine.

Dossier:
Spoutnik V, le premier vaccin russe contre le Covid-19 (64)

Lire aussi:

Les États-Unis cherchent à former une coalition contre le Nord Stream 2
Une bagarre entre automobilistes tourne au drame en Seine-Saint-Denis
Assoupi au volant, il prive d’électricité une partie de la Drôme
Tags:
maladies, Covid-19, vaccination, cancer, vaccin
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook