Santé
URL courte
Par
3123
S'abonner

La pastèque, est-elle notre amie ou notre ennemie? Un nouvel avis dans ce domaine est formulé par un urologue qui indique qu’il est possible de manger sans danger jusqu’à un kilo de pastèque par jour.

Une quantité importante de pastèque, de 500 grammes à un kilo par jour, ne fera aucun mal à une personne en bonne santé, mais ceux qui souffrent d’insuffisance rénale doivent en limiter la consommation, affirme le chef du service des affections des voies urinaires du Centre uro-néphrologique de Volgograd, Roman Choulguine.

«Les reins sont parfois incapables d'éliminer l’eau en quantités suffisantes, ce qui peut entraîner une augmentation de tension et des œdèmes», explique-t-il dans une interview au journal Vetcherny Volgograd.

Dans ce contexte, Roman Choulguine rappelle que la pastèque contient beaucoup de glucides simples, ce qui est un lourd fardeau pour le pancréas.

En outre, cette cucurbitacée possède des propriétés cholérétiques et une sécrétion accrue de bile stimule le fonctionnement du pancréas, le forçant à produire plus d'enzymes digestives. Ainsi, quelqu’un qui souffre d'inflammation chronique peut faire une rechute.

Les pour et les contre

La pastèque tout comme le melon se retrouvent souvent ces derniers temps dans le collimateur des nutritionnistes. Ainsi, en raison de leur forte teneur en eau, ces cucurbitacées aiguisent l'appétit et, comme elles contiennent du saccharose et du fructose, augmentent le taux de sucre dans le sang.

En outre, l’abus de pastèque risque de conduire à une dysfonction métabolique et notamment à l’obésité.

Toutefois, dans d’autres cas, notamment pour faire durer le bronzage sur la peau, il ne faut pas se priver de pastèque, ainsi que de pêches, abricots, melons et raisin, avait fait savoir un autre spécialiste.

Lire aussi:

Un scientifique nucléaire iranien de haut rang assassiné près de Téhéran - images
Comment les policiers ont justifié les coups portés sur le producteur de musique à Paris
La Russie proteste suite à la violation de sa frontière par un destroyer US et se dit prête à réagir aux provocations
Tags:
consommation, conseils, médecine, pastèques
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook