Santé
URL courte
Par
2303
S'abonner

Un spécialiste de l’hygiène du sommeil a expliqué à Ouest-France comment la bonne gestion du sommeil permettait de vaincre la fatigue diurne et de remédier à de sérieuses maladies.

L’immense impact du sommeil sur la santé rend indispensable un bon sommeil. Cela peut résoudre les troubles nocturnes et combattre la fatigue, a indiqué à Ouest-France le Pr Pierre Philip, chef du service universitaire de médecine du sommeil de l’université de Bordeaux.

D’après les études réalisées depuis 10 ans, la qualité du sommeil a des retombées sur le cœur, les poumons et le cerveau. Un adulte, selon lui, doit bénéficier de sept heures de sommeil sept jours par semaine, donc suivre la formule «7X7 = 49».

En France, les adultes dorment moyenne 6h40 au lieu des sept heures requises pour les personnes de 25 à 65 ans. Un sommeil de qualité est cependant essentiel pour éviter de nombreuses maladies chroniques provoquées par l’inflammation du système nerveux central.

Le lit est pour dormir et faire l’amour

Pour y parvenir, il importe de mener une vie «très active mais régulière sur certains points». Le plus important est de se lever toujours à la même heure, même le week-end. Qui plus est, le lit doit être utilisé pour dormir ou pour faire l’amour mais pour aucune autre occupation.

D’autre part, passer trop de temps au lit perturbe le sommeil, c’est pourquoi il ne faut aller se coucher que lorsque le sommeil arrive. Aller au lit trop tôt est aussi une erreur.

En outre, le Pr Pierre Philip recommande, pour améliorer la qualité du sommeil, un régime riche en huile d’olive, poissons et légumes, dont les bienfaits ont été révélés par une étude sicilienne.

Lire aussi:

Brûler vif une personne n’a pas été reconnu comme un acte barbare par la cour d’assises de Douai
Appelés pour des cris et des insultes provenant d’un appartement, les policiers découvrent une drôle de situation
Marine Le Pen dévoile le nom de son ministre de la Justice en cas de victoire en 2022
Tags:
sommeil, santé
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook