Santé
URL courte
Par
Spoutnik V, le premier vaccin russe contre le Covid-19 (113)
91097
S'abonner

La correspondance entre une équipe internationale et leurs collègues russes, à propos du vaccin russe Spoutnik V, a été publiée sur le site de la revue The Lancet, a annoncé à Sputnik une représentante de la publication spécialisée.

La revue scientifique The Lancet a publié les interrogations d'une équipe internationale de scientifiques à des spécialistes russes concernant le vaccin Spoutnik V, de même que la réponse de ces derniers, a déclaré à Sputnik une représentante de la publication spécialisée.

«The Lancet a publié une correspondance sur cette étude. Les deux textes sont disponibles sur notre site», a-t-elle précisé.

Appel aux scientifiques russes

Dans une lettre ouverte, plusieurs scientifiques appellent leurs collègues russes à rendre publiques des informations supplémentaires sur le vaccin.

«Bien que les résultats des études semblent potentiellement signifiants, nous avons quelques craintes que, en raison d’une diffusion accélérée du vaccin au sein de la population, nous avons décrit dans une lettre ouverte que nous avons signées au même titre que nos collègues partageant nos préoccupations», dit la missive.

Réponse point par point

Les scientifiques russes ont répondu point par point aux questions de leurs collègues énumérées dans la lettre ouverte et dans The Lancet. Ils ont abordé la question de la similarité des données obtenues à l’issue de différentes expérimentations et de la différence entre les résultats du taux d’anticorps entre les participants aux tests ayant semblé suspect aux yeux des étrangers.

«Nous tenons à souligner que tous les résultats que nous avons présentés ont été reçues à l’issue d’expérimentations et minutieusement vérifiés», soulignent les spécialistes russes.

Le vaccin baptisé Spoutnik V, inventé en Russie et enregistré le 11 août, a été le premier mis au point au monde contre le Covid-19. Il a été conçu par le centre scientifique d’épidémiologie et de microbiologie Gamaleïa de Moscou en partenariat avec le Fonds d’investissements directs de Russie (RFPI). Les médecins ont souligné que, lors des essais cliniques, tous les volontaires avaient produit des concentrations élevées d’anticorps et qu’aucun n'avait connu de complications graves.

Conflit d’intérêt chez un critique du vaccin

Plus tôt, Denis Logounov, le directeur adjoint au travail scientifique du Centre Gamaleïa, a déclaré à Sputnik que les résultats obtenus lors des recherches sur le vaccin avaient été examinés de manière approfondie par les critiques de la revue The Lancet, avant que soient publiées les réponses à toutes les questions.

Début septembre, moins d’un mois après l’enregistrement en Russie du vaccin Spoutnik V contre le Covid-19, la revue scientifique The Lancet a publié les résultats des deux premières phases d’essais cliniques. Ils ne faisaient état d’aucun effet indésirable grave sur aucun des critères évalués.

Peu de temps après, des scientifiques du monde entier ont publié une lettre ouverte sur le site italien Cattivi Scienziati, spécialisé dans la dénonciation des études pseudo-scientifiques, dans laquelle ils ont exprimé des doutes concernant le vaccin russe.

Un porte-parole du Lancet a déclaré à Sputnik que la rédaction de la revue avait invité les scientifiques russes à répondre aux questions de leurs collègues étrangers.

La lettre ouverte a été lancée par un professeur de biologie de l’université américaine Temple, Enrico Bussi, propriétaire de la société Resis Srl qui fournit des services de préparation d’articles scientifiques à la publication dans les revues spécialisées, y compris la vérification des incohérences et des erreurs.

De nombreuses publications de Bussi contiennent des informations sur son éventuel conflit d'intérêts lié à ses activités commerciales. En même temps, sa lettre ouverte, conjointe avec d'autres experts, aux concepteurs du vaccin Spoutnik V ne contenait aucune information sur ce conflit d'intérêts -il a été révélé uniquement dans une demande officielle à la revue The Lancet.

Des organisations similaires à Resis Srl proposent également des services à des instituts de recherche et à des sociétés pharmaceutiques qui se consacrent notamment à la mise au point de vaccins contre l'infection par coronavirus.

Dossier:
Spoutnik V, le premier vaccin russe contre le Covid-19 (113)

Lire aussi:

L'assassinat de Samuel Paty, une autre pomme de discorde entre la France et la Turquie
Paris appelle les pays du Moyen-Orient à renoncer au boycott des produits français
Netflix enregistre 800% de désabonnements en plus depuis septembre à cause des «Mignonnes»
Tags:
Covid-19, santé, vaccin
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook