Santé
URL courte
Par
0 181
S'abonner

Une étude réalisée par des scientifiques de l'université d'État de l'Oregon a révélé que les embryons de poissons-zèbres ayant une carence en vitamine E avaient un cerveau et un système nerveux mal formés.

La vitamine E joue un rôle particulier pour le corps. Une nouvelle étude de chercheurs de l'université d'État de l'Oregon, publiée ce 21 septembre par Scientific Reports, a montré qu’un manque de vitamine E impactait sérieusement le développement des embryons de poisson-zèbre.

«C'est totalement incroyable, le cerveau se trouve physiquement déformé par le manque de vitamine E», a déclaré Maret Traber, professeure au Collège de santé publique et de sciences humaines de l'université, citée par EurekAlert!.

Maret Traber a rappelé dans ce contexte qu’elle réalisait des études sur l’importance de la vitamine E depuis une trentaine d’années. D’après les scientifiques, une absence de vitamine E cause des anomalies au niveau du cerveau, mais aussi d’une dizaine d'organes différents, y compris le cœur et le foie.

«La formation entière de l'embryon se trouve dérégulée. Il n'est pas étonnant de constater la mort d'embryons avec une carence en vitamine E», a souligné Maret Traber.

Elle a expliqué que les embryons à carence en vitamine E avaient vécu jusqu'à 24 heures avant de commencer à mourir.

«Après six heures, il n'y avait aucune différence, après 12 heures, les différences étaient visibles, mais elles ne tuaient pas les poissons, mais après 24 heures, il était possible de constater des changements dramatiques», a-t-elle précisé.

Le poisson-zèbre est une petite espèce d'eau douce qui passe d'œuf fécondé à poisson en environ cinq jours. De ce fait, il est apprécié pour étudier le développement et la génétique des vertébrés. En outre, il a une similitude avec les humains aux niveaux moléculaire, génétique et cellulaire.

Où la trouver

La vitamine E est un puissant antioxydant et a également une action anti-inflammatoire, tout en assurant un bon fonctionnement du système immunitaire. Ce qui explique son action dans la lutte contre le vieillissement, la prévention de certains cancers et des maladies cardiovasculaires.

Elle est présente dans les huiles végétales, les céréales complètes, le jaune d’œuf, le beurre, certains fruits et légumes, comme les épinards, brocolis, tomates, poivrons et avocats, les noix et les noisettes, avait précédemment indiqué Le Figaro Santé. La vitamine E contenue dans les huiles végétales et leurs dérivés semble plus facilement assimilable que celle contenue dans les légumes ou les céréales.

Lire aussi:

Darmanin prédit des «décisions difficiles» pour lutter contre l'épidémie de Covid-19
Venue vider le logement de son père défunt, elle fait une découverte explosive
Trois scénarios à l'étude au sein de l'exécutif face à l'accélération de l'épidémie
Tags:
étude, chercheurs, vitamines
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook