Santé
URL courte
Par
12182
S'abonner

Boire du thé très chaud peut provoquer un cancer de l’œsophage, assure une endocrinologue russe, se référant à une étude. Elle explique que la consommation d’au moins 700 millilitres de par jour peut causer la maladie. De plus, elle déconseille le thé pendant les repas car il peut éliminer des substances utiles.

L’endocrinologue Zoukhra Pavlova a exposé le 2 octobre sur Instagram dans quels cas le thé pouvait provoquer le développement de maladies oncologiques.

La médecin a indiqué que le cancer de l’œsophage était une «maladie nationale» des peuples qui buvaient des boissons chaudes en grande quantité. Le thé chaud brûle la gorge et peut entraîner la dégénérescence des muqueuses, explique-t-elle, se référant à une étude publiée dans la revue International Journal of Cancer et dont les auteurs ont suivi un groupe de personnes dans le nord-est de l’Iran pendant dix ans.

Au cours de cette période, le cancer de l’œsophage a été détecté chez 328 personnes. Dans 90% des cas, ceux qui consommaient au moins 700 millilitres de thé très chaud par jour étaient malades. L’endocrinologue ajoute que la température idéale pour consommer cette boisson est de 60 degrés.

Des conseils à suivre

«C'est encore chaud, mais ce n'est plus brûlant. Comment déterminer que la température est appropriée? Hélas, je n'ai pas de conseil plus sage que de mettre le doigt dans l'eau. Si vous pouvez la supporter [la température], alors c’est que vous pouvez boire», explique Mme Pavlova.

En revanche, la médecin souligne les caractéristiques absorbantes uniques du thé, indiquant que cette boisson aide à éliminer du corps les substances nocives, et certains types de thé peuvent aider contre les maladies rénales.

Enfin, Mme Pavlova précise qu’il ne faut pas boire de thé pendant les repas car il peut éliminer des substances utiles comme le calcium et les vitamines A et B. Selon elle, il vaut mieux attendre.

Lire aussi:

Un certain nombre de départements français vont introduire un couvre-feu, selon le gouvernement
Radicalisme religieux: l’islamisme qui cache la forêt?
Darmanin «choqué» par les rayons de la cuisine communautaire dans les hypermarchés
Tags:
cancer, thé, santé, étude
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook