Santé
URL courte
Par
53013
S'abonner

Un virologue russe a précisé auprès du portail Ura.ru que les anticorps perduraient dans l’organisme des personnes ayant été atteintes du Covid-19 durant six mois. Passé ce délai le risque d’une seconde contamination n’est pas à exclure.

L’immunité au coronavirus chez les personnes en ayant déjà été atteintes dure environ six mois, a déclaré dans une interview accordée au portail russe Ura.ru le virologue Alexandre Tchepournov.  

Il a indiqué que les patients qui ont déjà eu le coronavirus voient leurs anticorps diminuer en trois ou quatre mois jusqu’à disparition complète. L’immunité cellulaire cesse de répondre à l’antigène du coronavirus au cinquième ou sixième mois.

«Ceux qui ont été malades en avril et en mai se trouvent à nouveau sous la menace d’une contamination après six mois», a précisé M.Tchepournov.

De plus, d’après lui, l’augmentation du nombre de personnes ayant déjà été malades ne contribuerait pas à former une immunité collective.

«L'espoir de former une immunité collective grâce à l'aide des malades n'existe plus. (...) Aujourd'hui, il est devenu clair que cela ne réussirait pas», a souligné le virologue.

Plus d’un million de décès

Selon le dernier bilan en date de l’Université John Hopkins, le nombre de contaminés dans le monde dépasse les 35 millions, tandis que la maladie a déjà tué plus d’un million de personnes.

Lire aussi:

Ces pays voisins de la France où des émeutes éclatent contre le durcissement des mesures - images
Venue vider le logement de son père défunt, elle fait une découverte explosive
Trois scénarios à l'étude au sein de l'exécutif face à l'accélération de l'épidémie
Tags:
maladies, risques, contamination, immunité, Covid-19, santé
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook