Santé
URL courte
Par
2310
S'abonner

Les symptômes typiques du Covid-19, tels que la fièvre ou la toux, ne sont pas les seuls dont se plaignent certains malades. Une patiente américaine a ainsi été affectée d’une perte de cheveux et de problèmes de mémoire. Ces troubles peuvent persister après la guérison.

Plusieurs personnes atteintes du Covid-19 ont rapporté des symptômes ne figurant pas sur les listes officielles des autorités sanitaires américaines, rapporte le Chicago Tribune.

Une enquête lancée auprès de 1.500 malades par l’association Survivor Corps a ainsi recensée 98 symptômes pouvant être ressentis après avoir contracté le virus. Beaucoup d’entre eux ne sont pas reconnus par les Centers for Disease Control and Prevention (CDC), la principale agence fédérale américaine en matière de santé publique.

Une situation qui laisse de nombreux malades dans l’incertitude. C’est par exemple le cas de Julie Sciascia-Van Horn, une habitante de l’Illinois, qui s’est plainte d’une sensation de brûlure sur la plante des pieds, de troubles de mémoire et de pertes de cheveux, une fois infectée par le Covid-19. Ces indispositions se sont prolongées au-delà de sa période d’hospitalisation, laissant les médecins perplexes.

L’enquête de Survivor Corps signale également des douleurs articulaires, des palpitations cardiaques et des éruptions cutanées, dans la liste des symptômes non répertoriés.

«Il est devenu évident presque immédiatement que les symptômes signalés par les patients et ceux listés sur le site des CDC ne se recoupaient pas parfaitement», explique au Chicago Tribune Natalie Lambert, de l'Indiana University School of Medicine.

Des symptômes persistants

Outre la diversité de ces symptômes, les médecins ont également remarqué leur persistance. Certains patients continuent en effet de souffrir de ces troubles, parfois plusieurs semaines après leur guérison.

«Un certain nombre d'individus qui se sont rétablis virologiquement d'une infection ont en réalité une persistance -mesurée en semaines ou en mois- de symptômes, qui ne semblent pas être dus à la persistance du virus», a déclaré au Chicago Tribune Anthony Fauci, directeur de l'Institut national des allergies et des infections (NIAD).

Une nouvelle enquête doit à présent être menée sur le sujet, pour savoir si la persistance des symptômes peut être liée à l’état de santé sous-jacent des patients.

Lire aussi:

Le nombre de décès le plus élevé depuis avril et les nouveaux cas en baisse en 24h en France
«Nous sommes libres de décapiter»: des milliers de messages de bots envahissent des sites français
Le ministre français du Commerce commente l'appel d'Erdogan à boycotter les produits français
Tags:
cheveux, mémoire, Illinois, Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC), symptômes, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook