Santé
URL courte
Par
876
S'abonner

Un Américain âgé de 25 ans a été infecté à deux reprises par le Covid-19, subissant la deuxième fois une forme plus grave de la maladie, constate une étude dans The Lancet, relevant une nouvelle fois l’importance des gestes barrières.

«Double» victime du Covid-19, un Américain a été contaminé une première fois par le coronavirus. Présentant des symptômes typiques, il avait été testé positif au mois d’avril, fait savoir une étude dans The Lancet Infectious Diseases.

Au début du mois de mai, ne présentant plus aucun symptôme, il a été testé négatif et ce, deux fois de suite. Néanmoins, il constate des symptômes qui reviennent en force et qui se manifestent par une fièvre, des nausées et des maux de tête plus violents. Admis à l’hôpital le 5 juin, l’homme est de nouveau testé positif.

Les experts estiment qu’il s’agit de deux contaminations différentes et non pas d’un rebond de la première. En effet, le code génétique de la souche du coronavirus était différent.

«Nos résultats indiquent qu’une première infection ne protège pas nécessairement d’une infection future», prévient l’étude.

Les résultats de celle-ci laissent supposer que le patient a été infecté à deux reprises par un virus génétiquement distinct.

Redoubler de vigilance

L’étude évoque également les raisons pour lesquelles la deuxième infection pourrait être pire que la première. Ainsi, il peut s’agir d’une exposition à une plus grande quantité de virus, d’une souche plus virulente ou de la présence de certains anticorps facilitant l’infection, des cellules immunitaires spécifiques s'infectant par le virus.

«Une exposition antérieure au SARS-CoV-2 n’implique pas automatiquement une immunité totale garantie», note l’étude.

Dans ce contexte, les scientifiques rappellent que tout le monde, même ceux qui ont déjà été contaminés une première fois, ne doivent pas diminuer leur vigilance et sont appelés à suivre tous les gestes barrières pour prévenir une éventuelle infection.

C’est le cinquième cas de réinfection dans le monde, les quatre autres ayant été confirmés à Hong Kong, en Belgique, aux Pays-Bas et en Équateur.

Lire aussi:

Il refuse de donner une cigarette, sa mère se fait tuer en prenant sa défense dans la Drôme
Erdogan appelle les Turcs à boycotter les produits français et assure que Macron doit aller chez le psychiatre
Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
Tags:
The Lancet, coronavirus SARS-CoV-2, Covid-19, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook