Santé
URL courte
Par
6341
S'abonner

La Russie a créé trois vaccins anti-coronavirus qui diffèrent par leur mode de production, leurs algorithmes et les technologies de fabrication. Ils pourront être utilisés pour différentes catégories de patients, explique une responsable.

Les trois vaccins russes contre le coronavirus se distinguent par leur algorithme de création et le mécanisme de production, explique lors d’une intervention télévisée Anna Popova, chef de l’agence sanitaire russe Rospotrebnadzor.

«Aujourd'hui, il existe différentes technologies de fabrication et de création de vaccins dans le monde. Nous avons élaboré six algorithmes, six prototypes globaux à la base desquels il est possible de fabriquer des vaccins contre différentes infections», expose-t-elle.

Selon l’experte, les trois vaccins créés en Russie sont absolument différents quant à l’algorithme de leur création, le mécanisme et les technologies de leur fabrication. Ils pourront par la suite être fabriqués sur différents sites en Russie et utilisés pour différentes catégories de patients.

Les trois vaccins russes

En août 2020, le ministère russe de la Santé a enregistré le premier vaccin anti-Covid-19 au monde mis au point par le Centre Gamaleïa et nommé Spoutnik-V. Le deuxième vaccin, EpiVacCorona, élaboré par le Centre national de recherche en virologie et biotechnologie Vektor, a été enregistré en octobre.

Enfin, le Centre de recherche Tchoumakov a obtenu fin septembre un permis pour les essais cliniques de son vaccin, le troisième en Russie. Il utilise le virus SARS-CoV-2 privé de sa puissance infectieuse mais qui garde la capacité de provoquer une réponse immunitaire. 

Lire aussi:

Il traite ses copains de «fils de porcs» dans le 93, sa mère refuse de s'excuser auprès de l'enseignant et l'insulte
Erdogan appelle Macron à subir un «examen de santé mentale» vu son avis sur les musulmans de France
Un important incendie au Havre, une épaisse fumée est visible à des kilomètres - vidéos
Tags:
vaccin, Russie, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook