Santé
URL courte
Par
5256
S'abonner

Pour éliminer les substances nuisibles pendant la cuisson du riz, tout en préservant ses éléments nutritifs, il faut le faire cuire dans l’eau bouillante après l’avoir étuvé.

Des chercheurs de l’université de Sheffield ont révélé le moyen le plus sécurisé de cuire le riz. Leur étude a été publiée dans la revue Science of The Total Environment.

En effet, malgré ses valeurs nutritionnelles, cette céréale peut en effet accumuler de l’arsenic, ce qui augmente le risque de maladies cardiovasculaires. Les chercheurs ont donc cherché un moyen de baisser le taux d’arsenic inorganique, qui est également un cancérogène, dans le riz lors de la cuisson.

Ils ont conclu que cette substance pouvait être éliminée dans une large mesure avec différentes méthodes de cuisson. Ainsi, le riz étuvé puis cuit par absorption perd 54% de l’arsenic inorganique du riz brun et 73% du riz blanc. Cette méthode a été reconnue comme la plus efficace et adaptée à toutes les variétés de riz.

Laver le riz et changer l’eau dans la casserole

Car les autres traitements, comme le lavage et le pré-trempage des grains avant la cuisson par absorption, réduisent significativement la teneur en arsenic dans le riz blanc uniquement.

La méthode d'absorption permet en outre de préserver des micronutriments tels que le zinc dans les riz brun et blanc. En général, le riz brun contient plus de nutriments que le riz blanc, et ils se conservent mieux pendant la cuisson.

En préparant du riz, il est donc recommandé de faire bouillir l'eau, puis d’ajouter le riz dans la casserole et de le faire cuire pendant cinq minutes. Il faut ensuite éliminer l'eau et continuer la cuisson dans de l'eau fraîche.

Lire aussi:

L'armée américaine se préparerait à frapper l'Iran, selon un spécialiste israélien
Trump va-t-il bombarder l’Iran pour éviter un nouvel accord nucléaire avec Biden?
Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
Tags:
santé, riz
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook