Santé
URL courte
Par
215
S'abonner

Les hommes développent plus souvent les formes graves du Covid-19 que les femmes en raison de l’influence des hormones mâles sur le système immunitaire, avance l’immunologiste-allergologue russe Vladimir Bolibok.

Les cas graves de Covid-19 sont plus nombreux chez les hommes que chez les femmes en raison des particularités de fonctionnement du système immunitaire dues aux différences hormonales, assure Vladimir Bolibok, immunologiste et allergologue russe cité par les médias.

«Les œstrogènes, hormones féminines, facilitent la pénétration des protéines protectrices, des anticorps, dans les cellules. Par conséquent, même si le corps produit un nombre minimal d’anticorps, ils pénètrent plus facilement et rapidement dans les cellules chez les femmes et y détruisent les virus», indique le médecin, soulignant que la testostérone, hormone sexuelle mâle, n’a pas cette propriété.

Athérosclérose, un autre facteur à risque

Les manifestations de l'athérosclérose sont plus prononcées chez les hommes, également en raison de leurs hormones, selon lui.

«Or l'état de la paroi interne des vaisseaux sanguins est très important dans la pathogenèse du Covid-19. Les thromboses se développent plus souvent chez les hommes infectés par le Covid-19, et elles sont plus étendues que chez les femmes», ajoute l'immunologiste.

D’autre part, les femmes, qui sont mieux armées pour lutter contre les infections, sont plus exposées aux maladies auto-immunes, conclut M.Bolibok.

Lire aussi:

Ces 25 propriétaires du 93 ont appris par simple lettre qu’ils étaient expropriés
Plusieurs villages français seront privés d’Internet à cause de la 5G
Un eurodéputé surpris dans une orgie gay à Bruxelles présente sa démission
Tags:
testostérone, immunité, hormones, femmes, homme, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook