Santé
URL courte
Par
5330
S'abonner

Alors qu’une deuxième vague de Covid-19 déferle sur le monde, Vladimir Poutine a déclaré que la Russie avait d’ores et déjà livré plus d’un million de tests de coronavirus à plus de 40 pays.

La Russie est prête à poursuivre les livraisons de tests de coronavirus dans d'autres pays, notamment à titre gracieux. À l'heure actuelle, plus de 40 pays ont déjà reçu plus d’un million de tests, a déclaré ce 14 novembre le Président russe lors d’une réunion plénière du Sommet de l'Asie orientale (EAS).

«Nous sommes prêts à continuer de fournir à nos partenaires des tests russes et des réactifs de diagnostic du coronavirus, y compris gratuitement, a-t-il déclaré. Plus d'un million de tests ont déjà été livrés dans plus de 40 pays.»

Outre les tests, la Russie livre également son vaccin contre le Covid-19 à l’étranger.

Le vaccin aussi

Ainsi, des doses de Spoutnik V doivent être livrées dès la semaine prochaine à la Hongrie, a annoncé le 13 novembre le ministre russe de l'Industrie et du Commerce, Denis Mantourov.

Les autorités hongroises avaient précédemment fait savoir leur volonté d'acheter des doses de vaccin russe ou chinois, mais la Commission européenne a déclaré qu’il était interdit d’utiliser sur le territoire de l'UE des médicaments n’ayant pas passé la certification européenne.

L’Argentine doit pour sa part recevoir 25 millions de doses de Spoutnik V en décembre et janvier prochains.

La Turquie s’est dite pour sa part intéressée par la production du vaccin anti-Covid-19 russe au sein de ses entreprises pharmaceutiques, a annoncé le 11 novembre le ministère russe de la Santé.

Lire aussi:

Un destroyer américain viole la frontière russe près de Vladivostok
Migrants délogés: Rémy Buisine «pris à la gorge» par un policier, Darmanin évoque des «images choquantes» – vidéos
Coups de feu lors d’une course-poursuite à Paris: trois personnes arrêtées
«Vous allez voir en 2021, l’islam, on va tous vous tuer»: le passager ivre d’un tram interpellé à Montpellier
Tags:
tests, Covid-19, Vladimir Poutine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook