Santé
URL courte
Par
3121
S'abonner

Le Covid-19 a combiné des caractéristiques précédemment dépistées dans plusieurs autres virus, ce qui constitue sa propriété la plus inhabituelle, souligne le virologue Sergueï Netessov, membre de l'Académie des sciences de Russie.

Le chef du laboratoire de biotechnologie et de virologie de la Faculté des sciences naturelles à l'université d'État de Novossibirsk, Sergueï Netessov, relève dans un entretien à Lenta pourquoi le Covid-19 se distingue des autres virus.

Selon lui, le coronavirus présente des caractéristiques propres à plusieurs autres virus.

Ainsi, le choc cytokinique, qui se manifeste par une violente réponse inflammatoire du système immunitaire, se produit lors d'autres infections, dont Ebola.

C’est également le cas pour la thrombose, formation d'un caillot sanguin (thrombus) au sein du réseau veineux, mais aussi pour la fièvre hémorragique de Crimée-Congo et celle avec syndrome rénal, ainsi que pour la dengue, explique le virologue.

En outre, comme le note le professeur, la perte d'odorat n'est pas un symptôme spécifique à l'infection au coronavirus. Il souligne qu’au moins 20 autres virus qui pénètrent dans le corps par le nez et affectent les nerfs olfactifs ont la même propriété.

Absence de médicaments efficaces

Concernant les médicaments testés contre le coronavirus, M.Netessov reconnaît que les performances ne sont pas à la hauteur des attentes, bien que les perspectives pour plusieurs d'entre eux soient encourageantes. D’après le médecin, cela est dû au fait que les scientifiques ne savent pas précisément quels processus sont déclenchés par l’organisme en réponse à l’infection au coronavirus.

«Ce qui est le plus surprenant, c’est que les gens ne meurent pas à cause du virus, mais parce que l’organisme est dérégulé des processus immunitaires et de la formation de multiples caillots sanguins. Si cela est corrigé à temps, dans la très grande majorité des cas, le corps s’en sort bien», expose-t-il.

L'Europe passera l’hiver avec le virus

Giovanni Maga, directeur de l'Institut de génétique moléculaire de Pavie et chef du service de virologie, affirme que l'Europe passera cet hiver avec le coronavirus. Il ponctue qu'il est difficile de prévoir les délais dans lesquels la pandémie se retrouvera en situation de plateau.

Selon lui, le traitement est aussi nécessaire que le vaccin. En effet, le vaccin permettra de protéger la population vulnérable tandis que la thérapie servira à guérir les autres.

Lire aussi:

Au moins deux morts et plus d'une dizaine de blessés en Allemagne où une voiture a heurté des piétons - images
Ces armes russes qui font de l’Algérie une puissance militaire régionale
Cette photo prise dans une unité Covid-19 devient virale
Tags:
maladies, lutte contre les infections, coronavirus SARS-CoV-2, souche de coronavirus, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook