Santé
URL courte
Par
6306
S'abonner

Après avoir analysé plus de 1.200 génomes de SRAS-CoV-2, l’agence sanitaire russe a publié un rapport sur les mutations du génome du coronavirus en Russie. Selon le service, il s’agit actuellement de mutations sans danger.

Les changements du génome du coronavirus SRAS-CoV-2 sont insignifiants en Russie, a déclaré ce mercredi 25 novembre Service fédéral de protection des droits des consommateurs et du bien-être humain (Rospotrebnadzor).

«Chaque mois, nous séquençons 150 génomes de SRAS-CoV-2 […]. Nos experts ont déjà séquencé les génomes complets de 1.215 isolats de SRAS-CoV-2, obtenus à des moments différents depuis la détection du Covid-19 dans le pays. L'analyse bio-informatique de génomes complets indique que les changements du génome du virus qui circule sur le territoire russe sont insignifiants», a indiqué Rospotrebnadzor dans un communiqué.

Ces études permettent «de mieux surveiller l’agent pathogène et de prendre rapidement les mesures nécessaires lorsqu'une mutation plus dangereuse du virus apparaît», explique Rospotrebnadzor.

La directrice du service, Anna Popova, avait auparavant annoncé que plusieurs variantes du SRAS-CoV-2 circulaient en Russie: européennes et asiatiques, mais pas celles de Chine. Toutefois, elle avait tenu à souligner qu’aucune des mutations identifiées en Russie ne rendaient le coronavirus plus dangereux.

Étude centralisée de tous les échantillons prélevés dans le pays

Toutes les Républiques et régions faisant partie de la Fédération de Russie effectuent des prélèvements réguliers d’échantillons chez les patients atteints de Covid-19.

«Tous les échantillons sont envoyés au Centre de référence pour la surveillance des maladies infectieuses à coronavirus du Centre scientifique Vektor de Rospotrebnadzor, qui possède une vaste expérience dans l'étude de la variation génétique des virus», a précisé le service.

Le centre national de recherche en virologie et biotechnologie Vektor de Novossibirsk est à l’origine du deuxième vaccin anti-Covid homologué en Russie, EpiVacCorona, dont la production a été lancée fin octobre.

Covid-19 en Russie

Plus de 2,1 millions de personnes ont attrapé le Covid-19 en Russie depuis le début de la pandémie, dont plus de 1,6 million se sont rétablies. Près de 37.000 personnes sont décédées des suites de cette maladie.

Ces dernières semaines, la situation épidémiologique s’est aggravée en Russie. Ces dernières 24 heures, la Russie a enregistré un nouveau record quotidien de contaminations au Covid-19 avec 24.300 nouveaux cas.

La ville de Moscou est la plus touchée. Pour préserver l'économie, les autorités moscovites ont choisi des mesures plus ciblées, comme le confinement conseillé aux personnes âgées de plus de 65 ans, l'enseignement à distance ou encore l'obligation pour les entreprises d'avoir 30% de leur personnel en télétravail.

Lire aussi:

Plus de 15.000 nouveaux cas de Covid-19 dénombrés en France en 24 heures
Voici ce que l’on risque en publiant son QR Code de vaccination sur Internet
«Nous n'avons jamais eu de problèmes avec nos voisins»: deux adolescents brûlés au cocktail Molotov à Jaffa
Tags:
Rospotrebnadzor, mutation, coronavirus SARS-CoV-2, souche de coronavirus, Covid-19, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook