Santé
URL courte
Par
12402
S'abonner

Après avoir consulté les données du vaccin russe Spoutnik V en présidant récemment une mission technique et scientifique en Russie, l’experte en santé publique française Marie-Paule Kieny les a qualifiées de «convaincantes». Et non, Moscou ne va pas trop vite en lançant déjà sa campagne de vaccination, juge la virologue.

Alors que Moscou a déjà entamé, le 5 décembre, la vaccination de masse de sa population, la virologue et vaccinologiste française Marie-Paule Kieny semble ne pas avoir de doutes quant au vaccin Spoutnik V.

«J’ai présidé une mission scientifique et technique en Russie la semaine dernière ou la semaine avant [la campagne de vaccination], nous avons vu les données, [elles] semblent convaincantes du point de vue de l’efficacité».

Le 27 novembre, une délégation française et des représentants du Fonds russe d’investissements directs (RFPI) se sont entretenus au sujet de la production du vaccin Spoutnik V. «Les Russes, comme les Anglais, veulent être parmi les premiers vaccinés, il y a […] une volonté de protéger la population […], ils ont une stratégie d’avancer très rapidement».

À la question de savoir si la Russie n’allait pas trop vite, la virologue a répondu:

«Trop vite: non. Les données qu’a collectées la Russie ont persuadé ses autorités qu’il était temps de commencer à vacciner».

Le Spoutnik V efficace à 95%

Le premier vaccin contre le Covid-19, Spoutnik V, a été enregistré en Russie le 11 août. Il passe actuellement des essais cliniques post-homologation. La deuxième analyse préliminaire des résultats des essais cliniques du vaccin a montré qu’il était efficace à 91,4% au 28e jour et à 95% au 42e jour après l’injection de la première dose.

Le Spoutnik V a été créé à partir de deux vecteurs d’adénovirus humains. Cette plateforme est connue pour son efficacité, son innocuité et l’absence d’effets indésirables à long terme.

La campagne de vaccination lancée à Moscou

Le 5 décembre, la vaccination contre le Covid-19 a commencé dans la capitale russe, l’inscription pour recevoir la vaccination ayant ouvert la veille.

Tout d’abord, la vaccination sera offerte aux principaux groupes à risque - employés des organisations médicales, des établissements d’enseignement et des services sociaux de la ville.

À l’heure actuelle, 70 points de vaccination Covid-19 sont en service à Moscou. D’ici début 2021, les autorités envisagent d’ouvrir 170 points supplémentaires.

En prévoyant de vacciner environ sept millions d’habitants contre le Covid-19, le maire de la capitale Sergueï Sobianine a insisté sur le fait qu’il fallait mettre en œuvre ce processus progressivement, vu son envergure.

Lire aussi:

«J’ai fait une bêtise mais elle n’a pas souffert»: l’ex-compagnon de la femme tuée à Alençon se livre
Alexeï Navalny interpellé à son retour en Russie
Un mort et plusieurs blessés après une fusillade dans l’Arizona
Tags:
Russie, France, Spoutnik V (vaccin contre le Covid-19), vaccin
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook