Santé
URL courte
Par
Spoutnik V, le premier vaccin russe contre le Covid-19 (222)
8547
S'abonner

AstraZeneca mènera des tests en utilisant l’un des deux vecteurs du vaccin Spoutnik V développé par le centre russe Gamaleïa. Il s’agit d’un «exemple unique de coopération entre scientifiques de différents pays dans la lutte commune contre une pandémie et qui jouera un rôle décisif dans la victoire sur le coronavirus dans le monde.»

 

AstraZeneca a décidé d’utiliser l’un des deux composants du vaccin russe Spoutnik V dans les essais cliniques de son propre vaccin, a annoncé le Fonds russe d’investissements directs (RFPI) dans un communiqué.

Après avoir reçu les résultats sur l’efficacité à plus de 90% du Spoutnik V contre le Covid-19, le RFPI et le Centre de recherche Gamaleïa ont fait une offre le 23 novembre à AstraZeneca sur l’utilisation de l’un des deux composants (vecteurs adénoviraux humains) du vaccin russe dans les essais cliniques de leur propre vaccin.

La proposition acceptée, le laboratoire commencera d’ici fin 2020 un essai clinique de son vaccin en combinaison avec le vecteur adénoviral humain du 26e sérotype du Spoutnik V. Cette étude doit montrer s’il est possible d’augmenter l’efficacité du vaccin d’AstraZeneca grâce à une approche combinée.

«Le vaccin Spoutnik V est l’un des vaccins les plus efficaces et les plus sûrs au monde en raison de la technologie unique de combinaison de deux vecteurs différents basés sur l’adénovirus humain, qui permet une réponse immunitaire plus forte et à plus long terme par rapport aux vaccins utilisant le même vecteur pour deux injections», explique le communiqué du RFPI.

Une méthode unique à deux vecteurs

Le procédé utilisant deux vecteurs adénoviraux différents pour l’immunisation primaire et secondaire est un développement unique des scientifiques du centre Gamaleïa. Il permet d’éviter l’immunité au premier vecteur, qui se forme après la première immunisation, et ainsi d’augmenter l’efficacité de la deuxième injection et de former une immunité à long terme, indique le communiqué. À l’heure actuelle, seul le Spoutnik V possède une technologie à deux vecteurs différents.

«La proposition du RFPI est devenue un exemple d’approche proactive de la partie russe, qui a non seulement créé l’un des vaccins les plus efficaces au monde aujourd’hui, mais a également proposé d’utiliser les vecteurs Spoutnik V pour créer un nombre de vaccins basés sur la technologie à deux vecteurs», conclut le communiqué.

Exemple «unique»

Le chef du Fonds russe d’investissements directs, Kirill Dmitriev, a salué cette coopération.

«Cet exemple unique de coopération entre scientifiques de différents pays dans la lutte commune contre la pandémie jouera un rôle décisif dans la victoire sur le coronavirus dans le monde. Le vaccin russe Spoutnik V sauve déjà la vie de personnes en Russie grâce à une vaccination de masse. La décision d’AstraZeneca de mener une étude utilisant l’un des deux vecteurs du vaccin Spoutnik V est une étape importante vers l’union des forces dans la lutte contre la pandémie. Nous nous félicitons du début d’une nouvelle phase de coopération entre les fabricants de vaccins, nous avons l’intention de développer ce partenariat à l’avenir et sommes impatient de commencer la coproduction une fois que le nouveau vaccin aura démontré son efficacité dans les essais cliniques. Nous espérons que d’autres fabricants de vaccins suivront également notre exemple.»
 
Dossier:
Spoutnik V, le premier vaccin russe contre le Covid-19 (222)

Lire aussi:

«Danger pour la France», «guerre d’influence»: Jordan Bardella dézingue la Turquie d’Erdogan
Le centre d'enrichissement de Natanz touché par un acte «terroriste antinucléaire», selon Téhéran
Quand Erdogan dit ce que Zelensky veut entendre: des politiques criméens commentent le soutien turc
Tags:
vaccin, AstraZeneca, Russie, Spoutnik V
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook