Santé
URL courte
Par
131247
S'abonner

Alors que la pandémie de Covid-19 a tué plus de 1,7 million de personnes en un an et en a infecté des dizaines de millions d’autres, l’OMS a prévenu ce lundi 28 décembre qu’il fallait se préparer «à plus grave à l’avenir», car ce «n’est peut-être pas la pire à laquelle nous sommes confrontés».

Le Directeur exécutif chargé de la gestion des situations d’urgence sanitaire à l’OMS, Michael Ryan, a averti lundi 28 décembre en conférence de presse que, malgré le bilan de la pandémie de Covid-19, il fallait se préparer au «pire», selon les prévisions de l’organisation qui estime que cette épidémie «n’est peut-être pas la pire à laquelle nous sommes confrontés».

«C’est un virus transmissible mais avec une mortalité relativement faible. C’est un signal d’alarme. Nous devons nous préparer à une pandémie plus grave à l’avenir. La planète est fragile», a estimé Michael Ryan.

En outre, le Directeur exécutif a rappelé lors de cette même conférence que le monde vivait actuellement les deuxième et troisième vague de Covid-19 et que malgré cela, les autorités sanitaires n’étaient pas capables de les gérer.

«S’il y a une chose que nous devons tirer de cette pandémie avec toute la tragédie et les pertes qu’elle entraîne, c’est que nous devons nous ressaisir», a-t-il ajouté.

Le chef de l’OMS appelle à la coopération

À son tour, le directeur général de l’OMS a tenu à préciser que «l’année à venir sera[it] marquée par des revers et de nouveaux défis», en appelant à la coopération mondiale dans les domaines scientifique et médical.

«Nous devons veiller à ce que les pays ne soient pas sanctionnés pour avoir partagé de manière transparente de nouvelles découvertes scientifiques», a-t-il plaidé lors de cette conférence de presse virtuelle depuis le siège de l’agence onusienne à Genève.

Tedros Adhanom Ghebreyesus a souligné que l’OMS entendait «se concentrer sur l’accélération de la science pour sauver des vies et mettre fin à cette pandémie».

Selon le bilan de l’OMS, celle-ci a fait plus de 1,77 million de morts dans le monde depuis fin décembre 2019, pour plus de 80 millions de contaminations confirmées.

Lire aussi:

Opération anti-drogue à Avignon: un policier mortellement blessé lors des tirs
Accident de laboratoire à l’origine du Covid-19: et si c’était vrai?
Un conseiller de Véran déplore «l’état catastrophique du pays» et rejoint le RN
Tags:
épidémie, Covid-19, santé, OMS
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook