Santé
URL courte
Par
14410
S'abonner

Alors que l’apparition de grosseurs sous les aisselles, ainsi que sur le cou, peut signifier le développement d’un cancer du poumon, celui-ci peut également se manifester lors de maladies infectieuses, fait savoir le Cancer Research UK. Il conseille de ne pas négliger de symptômes et de consulter un médecin pour avoir un diagnostic précis.

Des boules ou des zones gonflées sous les aisselles peuvent trahir le développement d’un cancer du poumon, selon le Cancer Research UK.

Il précise que de tels changements, en particulier sous les bras ou sur le cou, peuvent indiquer que la maladie a touché les nœuds lymphatiques. L’institut a toutefois souligné que ces symptômes pouvaient aussi se manifester au cours de maladies infectieuses.

De ce fait, l’organisation rappelle qu’il n’y a qu’un médecin qui peut diagnostiquer la maladie exacte et conseille, dès les premiers signes suspicieux, d’aller voir un spécialiste.

Et les symptômes plus rares?

En ce qui concerne les symptômes moins courants du cancer du poumon, l’épaississement des phalanges, la difficulté à avaler ou une douleur au moment de la déglutition.

En outre, la modification de la voix (qui devient enrouée ou plus grave), ainsi que le gonflement du cou ou du visage, des douleurs persistantes à la poitrine et aux épaules, peuvent aussi être des indices.

Lire aussi:

Plusieurs blessés dans une attaque à la voiture bélier à Jérusalem-Est
Israël fait face au rythme le plus élevé de roquettes jamais tirées vers son territoire, selon l'armée
En continu: Gaza annonce avoir subi l'attaque la plus meurtrière depuis la reprise du conflit
Tags:
santé, respiration, science, maladies, cancer
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook