Santé
URL courte
Par
2419
S'abonner

L’Inde, qui compte à ce jour plus de 10,3 millions de cas de Covid-19 et environ 150.000 décès, s’apprête à approuver trois autres vaccins, dont un développé dans le pays et le vaccin russe Spoutnik V, qui sera bientôt produit par quatre grands producteurs indiens.

Un groupe d’experts du gouvernement indien a approuvé le vaccin développé conjointement par la société biopharmaceutique anglo-suédoise AstraZeneca et l’université d’Oxford pour une utilisation d’urgence afin d’immuniser les citoyens indiens contre le Covid-19.

Il y avait une incertitude concernant le vaccin, puisque les données publiées dans la revue scientifique Lancet en novembre ont montré que deux injections complètes étaient efficaces à 62,1%, ce qui est le pourcentage le plus bas parmi les vaccins anti-Covid approuvés dans le monde.

AstraZeneca a depuis conclu un partenariat avec le producteur de Spoutnik V, dont l’inoculation s’est avérée efficace à 91,4% sur la base de l’analyse des données du point de contrôle final des essais cliniques, pour finalement augmenter l’efficacité de ses injections à plus de 90%.

Le groupe pharmaceutique avait précédemment signé un accord avec le Serum Institute of India (SII) pour la production d’un milliard de doses de son vaccin expérimental AZD1222, ou, comme il est appelé en Inde, Covishield.

Le ministre indien de l’Information et de la Radio-télédiffusion Prakash Javadekar a déclaré le 2 janvier aux journalistes qu’au moins trois autres vaccins étaient en attente d’approbation en Inde, dont COVAXIN développé par la société indienne Bharat Biotech, ZyCoV-D de l’entreprise indienne Zydus Cadila et le russe Spoutnik V, qui devrait bientôt être fabriqué sur le sol indien. Le directeur du Fonds russe d’investissements directs (RFPI) Kirill Dmitriev a plus tôt déclaré que quatre gros producteurs indiens envisageaient de produire environ 300 millions de doses du vaccin russe Spoutnik V en 2021.

Selon les données de l’université Johns-Hopkins, l’Inde a enregistré jusqu’à présent plus de 10,3 millions de cas de Covid-19, c’est le deuxième plus grand nombre de cas recensés de contamination après les États-Unis, et près de 150.000 décès des suites de la maladie.

Le vaccin sur la base de vecteur d’adénovirus humains

Contrairement au vaccin anglo-suédois, Spoutnik V est basé sur la technologie de vecteur d’adénovirus humains pour les vaccins vectoriels, qui gagne du terrain depuis les années 1980 et s’est avérée, à plusieurs reprises, sûre et efficace dans de multiples enquêtes.

Le vaccin d’AstraZeneca est de son côté basé sur la technologie d’adénovirus de chimpanzés. Ce fait a suscité la méfiance de beaucoup de personnes, qui ont suggéré que le vaccin devrait être testé plus longtemps et de manière plus approfondie afin de préparer le terrain pour un nouveau vaccin humain.

Spoutnik V, qui, contrairement à certains de ses concurrents, peut être stocké à des températures plus facilement atteignables, à savoir entre deux et huit degrés Celsius, est produit par le Centre d’épidémiologie et de microbiologie Gamaleïa, une institution de recherche de premier plan fondée en 1891.

Le centre a récemment reçu un brevet international pour un vaccin contre Ebola qui repose sur le même vecteur adénovirus que celui utilisé dans la production de Spoutnik V.

Lire aussi:

Policier tué à Avignon: de nouveaux détails sur la victime et l’opération
Femme brûlée vive près de Bordeaux: des proches et témoins évoquent leur impuissance face à la situation
Londres envoie des patrouilles près de Jersey après les menaces de Paris
Un sondage révèle quelle proportion de Français approuvent l’idée d’un pass sanitaire
Tags:
Inde, AstraZeneca, Spoutnik V, Covid-19, Fonds russe d'investissements directs (RDIF)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook