Santé
URL courte
Par
639
S'abonner

Depuis le début de la pandémie de Covid-19, la Belgique reste le pays le plus endeuillé par le virus en proportion du nombre d'habitants. Un système de comptage jugé trop large ainsi que des divergences régionales ne contribuent pas à la recherche d’une réponse efficace à la crise sanitaire.

La Belgique reste le pays européen le plus durement frappé par le coronavirus en proportion de sa population avec 58 morts chaque jour en moyenne, selon l’institut de santé publique belge Sciensano.

Le nombre moyen d'infections s'élève lui à 1.776,7 par jour, les hôpitaux étant débordés. Le cap des 20.000 décès dus au Covid-19 a été dépassé dimanche 10 janvier.

Un système de comptage particulier

Les mauvais chiffres s’expliquent en partie par la méthode de comptage très large qui donne une surmortalité importante.

Ainsi, pendant la première vague, cette méthode intégrait tous les morts potentiellement dus au Covid-19, même sans confirmation de contamination. Durant la seconde vague, elle comptabilise tous les patients décédés et testés positifs, la principale cause du décès n’étant parfois pas le virus, rapporte Ouest-France.

Difficile de trouver un accord

Outre la crise sanitaire, la Belgique connaît une crise politique, les différences et les divisions régionales empêchant le gouvernement de s’accorder sur la manière de répondre à la pandémie. Ainsi, les mesures de couvre-feu diffèrent selon les régions: 22 heures ou minuit, jusqu’à cinq heures ou six heures.

Les mesures sont relativement proches de celles de la France, avec la fermeture des lieux sportifs et culturels et l’obligation de porter un masque dans les lieux et rues fréquentés. Les crèches et écoles sont ouvertes. Mais le télétravail est obligatoire, les rassemblements de plus de quatre personnes en extérieur sont interdits, selon le site info-coronavirus.be.

L’objectif de vacciner 70% de la population

La Belgique a démarré sa campagne de vaccination fin décembre 2020 avec le vaccin Pfizer. Lors de la première étape, la priorité est accordée aux résidents des maisons de repos et au personnel soignant. Suivent ensuite les personnes de plus de 65 ans, celles âgées de 45 à 65 ans mais considérées comme à risque, ainsi que les métiers prioritaires.

Selon le patron de la taskforce «Vaccination» Dirk Ramaekers, cité par la RTBF, l’objectif de vacciner 70% de la population pourrait être atteint en septembre.

Lire aussi:

L'ancien ministre Éric Raoult est mort
Expulsion de diplomates, interdiction d'entrée: Moscou riposte aux sanctions US
Sans assimilation, le risque «d’une guerre de tous contre tous»? – vidéo
Tags:
crise, divergences, Covid-19, Belgique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook