Santé
URL courte
Par
Campagne de vaccination contre le Covid-19 en France (84)
10125
S'abonner

Le nombre de doses du vaccin anti-coronavirus disponibles est insuffisant à Paris. Il est impossible depuis lundi de prendre rendez-vous dans les centres de vaccination de la capitale. «De nouveaux créneaux seront ouverts à mesure de la disponibilité de nouvelles doses», promet la mairie. Mais le problème concerne tout l’Hexagone.

La campagne de vaccination des plus de 75 ans, lancée lundi dernier, piétine dans la capitale. Le même jour, la mairie a indiqué que «les créneaux sont complets pour le moment» en raison du nombre insuffisant de doses livrées.

«Les rendez-vous sont ouverts sur la base du nombre de doses du vaccin garanties par l’Agence régionale de santé», mais «ce niveau a été atteint», annonce la municipalité qui précise que «cette situation se retrouve dans toute la France et n'a pas épargné Paris».

La prise de rendez-vous a donc été bloquée et «de nouveaux créneaux seront ouverts à mesure de la disponibilité de nouvelles doses».

​De son côté, Olivier Véran a concédé que la vaccination des plus âgés «prendra du temps». «Aujourd'hui, nous passons la barre des 2 millions de rendez-vous donnés. [...] Il reste 140.000 créneaux de vaccinations sur toute la France, ce qui est peu», a-t-il indiqué sur France Inter.

Un problème national

La capitale n’est en effet pas la seule à pâtir de ce déficit. Ainsi, le maire de Clamart (Hauts-de-Seine) Jean-Didier Berger dénonce, sur LCI: «J'avais 200 rendez-vous prévus mardi. Je vais être obligé de les annuler tous et je ne sais même pas quand je vais pouvoir les reporter».

​Selon l’édile de la commune, l'ensemble du département des Hauts-de-Seine fait face à un manque de vaccins. «Ce que je constate, c’est que partout il y a des files d’attente énormes qui se comptent par milliers», a-t-il dit notamment sur le plateau de BFM TV.

​«Le fiasco est total», écrit Serge Grouard, maire d’Orléans, dans une lettre envoyée à la presse le 18 janvier. L’élu y dénonce le «lancement ridicule d’une campagne de vaccination sans vaccins».

De son côté, le maire de Cannes David Lisnard a écrit au ministre des Solidarités et de la Santé: «Si le rythme de livraison de vaccins dans les Alpes-Maritimes continue de baisser, il faudra deux mois pour vacciner les personnes de plus de 75 ans à Cannes. C’est inenvisageable».


 

Dossier:
Campagne de vaccination contre le Covid-19 en France (84)

Lire aussi:

La photo d’un repas proposé dans un Ehpad du Finistère fait polémique
Paris se positionne sur les frappes aériennes américaines en Syrie
Frappes américaines en Syrie: Moscou réagit
Tags:
vaccin, vaccination, Paris
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook