Santé
URL courte
Par
1104
S'abonner

La consommation d’aliments frits accroît le risque de développer une maladie cardiaque grave et de subir un accident vasculaire cérébral, indique une nouvelle étude.

Manger des aliments frits peut favoriser maladie cardiaque majeure et accident vasculaire cérébral (AVC), avance une étude publiée sur Heart.

Le risque augmente à chaque portion hebdomadaire supplémentaire de 114 grammes, précise la recherche.

Pour tenter d’identifier le lien entre la consommation d’aliments frits et les maladies cardiaques graves et les AVC mortels, les scientifiques ont analysé les données de nombreuses études publiées jusqu’en avril 2020.

Ils en ont conclu qu’avec une consommation élevée d’aliments frits, le risque d’événements cardiovasculaires majeurs augmente de 28%, de maladie coronarienne de 22% et d’insuffisance cardiaque de 37%. Ces dangers s’accroissent considérablement à chaque portion hebdomadaire supplémentaire de 114 grammes.

Éviter la restauration rapide?

Dans certaines analyses, un seul aliment frit (poisson, pomme de terre ou autre produit frits) était pris en compte. Cela pourrait signifier que l’impact global des aliments frits dans leur ensemble a été sous-estimé.

Les chercheurs ne savent pour l’instant pas exactement dans quelles mesures les aliments frits peuvent influencer le développement de maladies cardiovasculaires. Il se peut par exemple que la friture stimule la production de sous-produits chimiques impliqués dans la réponse inflammatoire du corps. Les aliments frits sont en outre généralement riches en sel ajouté. Et dans la plupart des établissements de restauration rapide, ces aliments s’accompagnent souvent de boissons sucrées.
 

Lire aussi:

Une jeune femme violée dans le métro parisien, son agresseur déjà arrêté 11 fois pour des infractions sexuelles
«Ça ne suffit pas»: les autorités exhortent les soignants à se faire vacciner «très rapidement»
Scènes de violences urbaines à Lyon entre la police et des habitants d'un quartier – vidéos
Tags:
santé, produits alimentaires, accident vasculaire cérébral (AVC)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook