Santé
URL courte
Par
8168
S'abonner

Le laboratoire américain Moderna réduira ses livraisons de vaccins destinés à la France d'un quart en février. Le pays doit ainsi faire face à une baisse des livraisons espérées, aussi bien de la part de Pfizer/BioNTech que de Moderna ou d'AstraZeneca.

Le laboratoire américain Moderna livrera en France 25% de doses en moins de son vaccin anti-Covid en février par rapport à ce qui était prévu, a annoncé le ministère de la Santé dans un communiqué.

«Aucun rendez-vous ne sera annulé», souligne pourtant le ministère.

Étant donné que le contrat avec Moderna est plus modeste à l'échelle de la France par rapport à celui de Pfizer-BioNTech, le sérum de Moderna ne doit être administré que dans quelques régions du pays. Selon Franceinfo, 150.000 doses du vaccin de Moderna n'arriveront pas dans les congélateurs en février.

«La baisse de ces approvisionnements a donc naturellement un impact sur le nombre d’injections pouvant être programmées», détaille le ministère qui précise qu’environ «5% des rendez-vous pour une première injection devront être décalés de quelques jours».

Les livraisons de Pfizer inférieures de 200.000 à ce qui était prévu

Dans une récente interview à LCI, le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, est revenu sur les difficultés logistiques, presque identiques chez tous les fabricants des vaccins actuellement.

«Il faut généralement trois à quatre ans pour construire un outil industriel pour un nouveau vaccin. Le fait d'avoir une approbation en moins de 12 mois crée un problème commun: le démarrage des chaînes de production», a-t-il dit.

Selon le ministère de la Santé, 2,4 millions d’injections sont prévues en février en France. Au total le gouvernement s’est fixé pour objectif de vacciner 70 millions de personnes avant la fin de l'été.

La campagne de vaccination a été lancée le 27 décembre dernier, et actuellement les pénuries de doses se font sentir sur tout le territoire. Ainsi, la France a obtenu 200.000 doses de moins que prévu de vaccin de Pfizer-BioNTech en janvier, et AstraZeneca, dont l’autorisation de mise sur le marché dans l’UE est attendue ce vendredi 29 janvier, a décidé de ne livrer qu'un tiers des doses promises pour le premier trimestre.

Rendez-vous de vaccination reportés dans trois régions

Alors que la vaccination est ouverte pour les résidents en Ehpad et leur personnel à risque de formes graves, aux professionnels de santé de plus de 50 ans et fragiles, à des publics souffrant de certaines pathologies ainsi qu'à cinq millions de personnes âgées de plus de 75 ans, trois régions (Île-de-France, Hauts-de-France, Bourgogne-Franche-Comté) ont annoncé jeudi le report de rendez-vous pour une première injection.

Lire aussi:

Carla Bruni réagit à la condamnation de Nicolas Sarkozy
Reconnu coupable de corruption, Sarkozy écope de trois ans de prison, dont un ferme
Le Kremlin répond à Biden sur l’«annexion de la Crimée»
Sanctions contre la Russie, le Venezuela et la Birmanie: «une erreur stratégique majeure commise par l’UE»
Tags:
Comirnaty, vaccin de Pfizer/BioNTech, Moderna, coronavirus SARS-CoV-2, vaccin
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook