Santé
URL courte
Par
65123
S'abonner

Un remède fabriqué dans un laboratoire israélien a permis d’améliorer l’état de santé de 29 des 30 patients souffrant de formes graves du Covid-19, relate i24news.

Testé sur 30 patients se trouvant dans un état grave, le médicament anti-Covid EXO-CD24 fabriqué à l’hôpital Ichilov de Tel Aviv, en Israël, a démontré une efficacité de 96%, rapporte la chaîne i24news.

Développé dans le laboratoire du professeur Nadir Arber, le précieux remède est destiné aux personnes atteintes de formes moyennes à graves du Covid-19, évitant une détérioration critique de leur santé. Au cours de l’essai impliquant 30 patients, chez 29 d’entre eux, l’état de santé s'est amélioré en deux à trois jours, et quelques jours après la plupart ont pu rentrer chez eux.

Vers une production mondiale?

Le docteur Shiran Shapira, directeur du laboratoire du professeur Arber, qui dirige la recherche sur la protéine CD24 depuis plus de 20 ans, a expliqué au média que ce médicament anti-inflammatoire «est basé sur des exosomes qui sont libérés de la membrane cellulaire et utilisés pour la communication entre les cellules».

«Nous enrichissons les exosomes avec la protéine 24CD qui joue un rôle important dans la régulation du système immunitaire», ajoute-t-il.

Le professeur Arber souligne pour sa part à la chaîne que le médicament administré par inhalation «fonctionne de manière efficace et n'entraîne aucun effet secondaire».

«Il peut aussi être produit rapidement et à bas coût, ce qui permettrait une production mondiale en peu de temps», assure-t-il.

Lire aussi:

Un maire envoie la police municipale chercher des volontaires à la vaccination sur les terrasses des cafés
Ces endroits en France où le port du masque reste obligatoire
La recherche sur les origines du Covid-19 devrait se porter vers les USA, selon un expert chinois
Les Bleus ont renoncé au dernier moment à mettre un genou à terre au début du match France-Allemagne et voici pourquoi
Tags:
médicaments, pandémie, Covid-19, Israël
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook