Santé
URL courte
Par
Campagne de vaccination contre le Covid-19 en France (84)
452955
S'abonner

Près de 150 professionnels de santé ont développé des syndromes grippaux après avoir reçu le vaccin d’AstraZeneca en France, constate l'Agence nationale de sécurité du médicament.

L'Agence nationale de sécurité du médicament a fait état de 149 remontées de syndromes grippaux consécutifs à l'administration du vaccin d’AstraZeneca.

«Nous avons reçu 149 déclarations de pharmacovigilance entre le 6 et le 10 février matin mentionnant des syndromes grippaux souvent de forte intensité (fièvre élevée, courbatures ou céphalées)», constate l'ANSM dans un communiqué.

L'Agence souligne que ces effets indésirables «sont connus et décrits avec les vaccins», administrés à près de 10.000 personnes.

«Néanmoins, ces déclarations de pharmacovigilance constituent un signal potentiel et font l’objet d’une surveillance particulière par les CRPV et l’ANSM au regard notamment de l’intensité de ces effets», indique le communiqué.

Pour une vaccination «échelonnée»

Auparavant, Le Télégramme a rapporté que des des syndromes grippaux apparus chez plusieurs soignants bretons ayant reçu le vaccin d’AstraZeneca avaient contraint notamment l’hôpital de Morlaix à suspendre la vaccination de son personnel.

Pour sa part, l'ANSM recommande de «vacciner de façon échelonnée le personnel d’un même service» pour limiter «le risque potentiel de perturbation du fonctionnement des services de soin».

Dossier:
Campagne de vaccination contre le Covid-19 en France (84)

Lire aussi:

Castex: «Il faut tout faire pour retarder le confinement»
«Sur les plans diplomatique et militaire, l’UE ne peut absolument pas être prise au sérieux»
Nicolas Maduro lance un ultimatum à l’Union européenne
Tags:
France, vaccin, médicaments, AstraZeneca
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook