Santé
URL courte
Par
9316
S'abonner

Le cardinal de l'Église catholique Kurt Koch a comparé la pandémie de nouveau coronavirus à l’errance biblique du peuple d’Israël dans le désert.

La pandémie à laquelle fait face l’humanité rappelle l’histoire des 40 ans passés par le peuple d’Israël dans le désert après son exode d’Égypte, estime le cardinal suisse de l'Église catholique romaine Kurt Koch, président du Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens.

«La pandémie nous a renvoyés à l’époque de l’errance dans le désert et nous a fait vivre les émotions que vivait alors le peuple d’Israël. De manière similaire, nous pouvons espérer et prier pour que la pandémie nous donne une occasion de nous tourner vers Dieu qui aime la vie», a déclaré le cardinal lors de la conférence en ligne Église et pandémie.

Pour un nouveau regard sur la vie

Il a souligné que durant les 40 ans dans le désert, le peuple d’Israël avait connu «des dangers et des tentations extrêmes». «Il était divisé, il faisait des ronds dans le désert et ne pouvait pas trouver la bonne voie», a expliqué l’ecclésiastique.

Selon lui, la pandémie invite l’humanité «à jeter un nouveau regard sur la vie et la religion». Pour sa part, le président du conseil pontifical pour la nouvelle évangélisation Rino Fisichella a souligné que cela n’était probablement pas un hasard si «le drame de la pandémie a atteint son apogée destructrice à l’approche de Pâques».

Lire aussi:

Un plan secret anglais de 2017 prévoyait de priver les personnes âgées d’aide médicale en cas de pandémie
Une fusillade éclate à côté du Pentagone, le secteur est bouclé
Des sous-marins nucléaires russes arpentent-ils vraiment les fonds marins de l’Atlantique?
Tags:
déserts, Église catholique, pandémie, Vatican
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook