Santé
URL courte
Par
5824
S'abonner

C’est le comportement des gens partout dans le monde qui définira la réalité de la troisième vague de Covid, estime Melita Vujnovic, la représentante de l’OMS en Russie. En outre, elle a souligné que «l'immunité collective n'[était] pas encore suffisante» pour être sûr à 100% d’éviter une nouvelle vague.

Le début de la troisième vague Covid-19 dépendra «du comportement des gens», selon Melita Vujnovic, la représentante de l’OMS en Russie qui l’a expliqué sur la chaîne de télévision russe Rossiya 1.

Elle a confirmé qu’actuellement, en pleine deuxième vague, il y a effectivement une baisse du nombre de cas à travers le monde. Toutefois, elle estime qu’il n’y a pas encore d’«immunité collective» qui pourrait protéger à 100% contre une troisième vague.

«L'immunité collective n'est pas encore suffisante. Si nous ne sommes pas prudents, oui, une troisième vague est possible», avance-t-elle.

Et la fin de la pandémie?

Pourtant, Melita Vujnovic n'a donné aucune prévision concernant la date de fin de la pandémie actuelle.

Selon la représentante de l’OMS, cela pourra être estimé lorsque «le nombre de personnes infectées dans toutes les régions du monde sera ramené simultanément à un niveau inférieur au seuil épidémiologique» et que la charge sur le système de santé en raison du coronavirus n'entravera plus son fonctionnement normal.

Lire aussi:

Castex: «Il faut tout faire pour retarder le confinement»
«Sur les plans diplomatique et militaire, l’UE ne peut absolument pas être prise au sérieux»
Nicolas Maduro lance un ultimatum à l’Union européenne
Tags:
pandémie, Covid-19, santé, OMS
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook