Santé
URL courte
Par
0 115
S'abonner

Contrairement à Alzheimer, maladie purement génétique, la démence peut être prévenue car elle se développe en fonction d’une série de facteurs, dont le stress et les conditions écologiques, selon un neurologue russe.

En pointant la différence essentielle entre la maladie d’Alzheimer et la démence, le directeur de centre neurologique le docteur Chakhnovitch a expliqué, dans une interview à la chaîne russe 360, ce qu’il fallait faire afin de prévenir cette dernière.

«Ce n’est pas Alzheimer qui est dangereux, mais la démence. Elle est principalement vasculaire, et le nombre de ces cas augmente parce qu’aujourd’hui, personne ne veut penser à sa santé», a estimé le spécialiste.

Ce qu’il est conseillé de faire

La démence est provoquée par la perturbation de la compliance vasculaire, a-t-il précisé. Cette notion comprend le taux de cholestérol, la viscosité sanguine, ainsi que le métabolisme lipide et le coagulogramme. S’il y a des changements, il faut consulter un neurologue, selon le médecin.

Il a noté que les vaisseaux commencent à vieillir dès 14 ans:

«Voici pourquoi, actuellement, lorsque les facteurs écologiques et le stress entraînent des surcharges, il est nécessaire de faire ces analyses dès l’âge de 35-40 ans».

Le neurologue a également expliqué qu’il fallait prêter attention à des facteurs tels que la tension artérielle instable ou encore lorsque quelqu’un oublie où il a placé tel ou tel objet.

Quant à la maladie d’Alzheimer, le professionnel a tenu à souligner qu’elle était génétique. Son gène est héréditaire et dangereux, mais aucun pays du monde n’a pour l’instant établi comment il était possible de la prévenir.

Lire aussi:

«Je vais tous vous crever»: appelés pour des violences conjugales, des policiers se font tirer dessus
Le Drian assure sans plaisanter envisager une frappe nucléaire russe sur l’Europe
Louboutin prend ses distances avec Assa Traoré, assurant qu'elle n'est pas une «égérie»
Un homicide frappe le Havre, la compagne en garde à vue
Tags:
stress, vaisseaux sanguins, démence, maladie Alzheimer
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook