Santé
URL courte
Par
14417
S'abonner

Alors qu’Olivier Véran a annoncé augmenter la durée de l’isolement pour les personnes contaminées par le Covid-19, l’épidémiologiste Martin Blachier a estimé que la stratégie de dépistage actuelle n’était pas au point et a appelé à réaliser des tests antigéniques.

L'épidémiologiste Martin Blachier a évoqué pour CNews le système actuel de dépistage des cas de Covid-19 en France.

«Le tester, tracer, isoler tel qu’il est fait aujourd’hui ne sert strictement à rien», a-t-il affirmé.

Il a constaté que les gens étaient identifiés beaucoup trop tard et que beaucoup étaient déclarés PCR positifs alors qu’ils n’étaient pas contagieux.

«La PCR n’est pas un test de dépistage, il faut qu’ils fassent des tests antigéniques, il faut qu’ils proposent à des millions de Français d’aller se faire dépister en antigénique», a souligné Martin Blachier.

Il a ajouté que c’était valable pour ceux qui ont été en contact ou non avec des personnes contaminées par le Covid-19.

Changement de la durée de l’isolement

Cette déclaration a été faite alors que le ministre de la Santé, Olivier Véran, a annoncé ce 18 février lors d'une conférence de presse que l'isolement des personnes infectées passerait de sept à 10 jours à compter de lundi.

La durée de l'isolement «restera en revanche de sept jours pour les cas contact», a-t-il ajouté, affirmant qu'il cherchait à tout prix à éviter un nouveau confinement.

Il a toutefois fait remarquer que, sur fond de nouveaux variants, il était trop tôt pour alléger les restrictions en vigueur.

Lire aussi:

Castex: «Il faut tout faire pour retarder le confinement»
«Sur les plans diplomatique et militaire, l’UE ne peut absolument pas être prise au sérieux»
Ces départements français placés sous «surveillance renforcée»
Tags:
tests, Covid-19, Olivier Véran, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook