Santé
URL courte
Par
15454
S'abonner

Depuis lundi, le port de respirateurs FFP2, de masques faciaux nanofiltrés ou de deux masques chirurgicaux en même temps est obligatoire dans les transports en commun et autres lieux publics de la République tchèque, en vertu d’une décision prise par le ministère de la Santé.

Les masques ou foulards faits maison ne sont plus acceptés depuis le 22 février dans les transports en commun et les lieux publics de la République tchèque, a fait savoir Radio Prague International.

Les Tchèques seront ainsi obligés de porter, dans les lieux publics à forte concentration de personnes, des masques de type FFP2 ou KN95, ainsi que d’autres masques en nanofibres. Comme alternative, il est possible d’utiliser deux masques chirurgicaux à la fois.

Ces mesures sont destinées à assurer une meilleure protection des voies respiratoires contre la propagation du variant britannique du coronavirus, a expliqué vendredi le ministre de la Santé, Jan Blatný.

Une mesure qui fait des émules

Les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) ont récemment conseillé aux Américains de mettre un masque en tissu par-dessus un masque jetable. Ces recommandations ont été entendues en Norvège, où les autorités sanitaires ont suivi l’exemple de leurs confrères américains après avoir d’abord accueilli avec scepticisme l’idée du port de deux masques.

Les CDC ne recommandent pas cependant de porter deux masques médicaux à la fois ni de combiner les masques KN95 avec d’autres types de masques.

Une situation grave

En effet, les masques en tissu n'ont généralement aucun effet filtrant, explique le média Prague Morning. Ils sont moins sûrs que les masques chirurgicaux, mais peuvent quand même aider à prévenir la propagation des virus s’ils sont composés de plusieurs couches.

Mais tous les masques n'offrent pas une protection à 100% contre les virus. Le média met donc en garde contre un faux sentiment de sécurité. Ce n'est pas seulement le type de masque porté qui est important, mais aussi le comportement du porteur. Il ne faut pas oublier de garder la distance même en portant un masque.

En attendant, Berlin a décidé de fermer ses portes à la République tchèque, où les taux d’incidence sont dix fois supérieurs à ceux en Allemagne, a annoncé jeudi le ministre de l’Intérieur Horst Seehofer cité par les médias allemands.

Lire aussi:

Un sous-marin US était prêt à couler des navires russes au large de la Syrie en 2018, selon Fox News
Des journalistes de BFM TV verbalisés par la police dans un restaurant clandestin à Paris
En Suède, 8 personnes blessées à l'arme blanche dans une «attaque terroriste» présumée - images
Tags:
masques, République tchèque, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook