Santé
URL courte
Par
La distribution du vaccin russe anti-Covid Spoutnik V dans le monde (106)
0 160
S'abonner

Après avoir fabriqué un lot d’essai du vaccin russe Spoutnik V, la Biélorussie annonce qu’elle envisage de lancer sa production industrielle dès la fin mars.

La fabrication à l’échelle industrielle du vaccin russe anti-Covid Spoutnik V sera lancée en Biélorussie «dans un mois», a annoncé ce vendredi 26 février le ministre biélorusse de la Santé Dmitri Pinevich.

«À présent nous menons des vérifications et des examens. Au cours du mois, la partie russe doit confirmer l’identité [du vaccin, ndlr]. Un lot industriel sera conditionné dès fin mars», a-t-il indiqué lors d’un point de presse.

Plus tôt dans la journée, le ministre avait fait savoir que le pays avait fabriqué un premier lot d’essai du vaccin en question.

Son exportation n’est pas exclue

Commentant cette annonce Kirill Dmitriev, directeur du RFPI, le fonds russe qui assure la promotion du vaccin, a souligné que la Biélorussie pourrait exporter le médicament une fois sa demande nationale satisfaite.

«Nous voyons […] qu’il est possible d’exporter le vaccin depuis la Biélorussie à des pays tiers, ce qui est important et nous permettra d’aider ensemble d’autres États à lutter contre la pandémie même si la vaccination de la population russe et biélorusse reste notre priorité», a-t-il expliqué.

Ce vendredi 26 février, l’agence sanitaire moldave AMDM a annoncé avoir homologué Spoutnik V. La Moldavie est ainsi devenue le 38e pays à approuver le vaccin russe.

Dossier:
La distribution du vaccin russe anti-Covid Spoutnik V dans le monde (106)

Lire aussi:

Le centre d'enrichissement de Natanz touché par un acte «terroriste antinucléaire», selon Téhéran
Ce propriétaire d’hôtel avait loué une chambre à Xavier Dupont de Ligonnès la première nuit de sa cavale
Des médecins avouent avoir vacciné des moins de 55 ans à l’AstraZeneca malgré une recommandation contraire
Tags:
Spoutnik V, Russie, Biélorussie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook