Santé
URL courte
Par
4219
S'abonner

Ayant observé 36 végétaliens et 36 non-végétaliens dans le cadre d’une étude, des chercheurs allemands ont pu établir une association positive entre la consommation de viande et la santé osseuse.

Un régime sans viande et sans produits laitiers est susceptible d’affaiblir les os, constatent des chercheurs de l’Institut fédéral allemand d’évaluation des risques (BfR).

Ayant observé 36 végétaliens et 36 non-végétaliens dans le cadre de l’étude, ces auteurs ont pu conclure que les végétaliens avaient tendance à avoir une moins bonne santé osseuse. Ces derniers manquaient notamment de nutriments clés issus des produits d’origine animale dont les vitamines A et B6 et l’acide aminé lysine.

«Les preuves suggèrent qu’un régime végétalien ou végétarien peut protéger contre de nombreuses maladies chroniques, dont le diabète et les maladies cardiovasculaires, ou encore le cancer. Et pourtant, un régime végétalien s’est avéré associé à une densité minérale osseuse plus faible, ce qui est lié à un risque de fracture plus élevé, par rapport aux omnivores», explique le président du BfR, Andreas Hensel.

L’analyse des échantillons de sang et d’urine prélevés chez les participants à l’étude a permis d’établir qu’en association les vitamines A et B6, la lysine, la leucine, les acides gras oméga-3, ainsi que la sélénoprotéine P, l’iode, le calcium, le magnésium et la protéine α-Klotho étaient positivement associés à une bonne santé osseuse.

Lire aussi:

Quand Jean-Michel Blanquer lance une fake news en déclarant que les vaccinés ne peuvent pas contaminer
Florian Philippot utilise un pass sanitaire pour se rendre à une manifestation anti-pass à Rome
Un séisme de magnitude 8,2 frappe l’Alaska, un risque de tsunami - vidéos
Ce pays pourrait rapidement devenir «un super-propagateur du Covid»
Tags:
végétariens, végétalisme, santé, viande
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook