Santé
URL courte
Par
6533
S'abonner

Alors qu’une lettre adressée par plusieurs pays de l’UE aux dirigeants de cette structure évoquait une distribution inégale des vaccins anti-Covid parmi les pays membres, la Commission européenne a affirmé que le processus était «transparent» et que le «plus équitable» était «d'attribuer les doses de vaccins au prorata».

La Commission européenne a réagi au mécontentement de plusieurs pays concernant la distribution de vaccins contre le Covid-19 entre les membres de l’UE, estimant que le plus équitable serait de distribuer les doses proportionnellement à la population de chaque pays.

«L'attribution des doses de vaccins dans le cadre des accords d'achat anticipé a suivi un processus transparent. La Commission partage les déclarations récentes de plusieurs États membres selon lesquelles la solution la plus équitable pour l'attribution des doses de vaccins est celle d'un prorata de la population de chaque État membre. C'est la solution que la Commission a proposée pour tous les accords d'achat anticipé», indique l’UE dans un communiqué.

La Commission rappelle que les pays membres ont décidé de s'écarter de sa proposition en ajoutant une flexibilité qui permettrait de concerter une répartition différente, se basant sur la situation épidémiologique et les besoins en matière de vaccination de chaque État.

«Dans le cadre de ce système, si un État membre décide de ne pas bénéficier de sa répartition au prorata, les doses sont redistribuées entre les autres» pays intéressés.

Les pays membres ont utilisé ce système pour modifier la répartition au prorata proposée par la Commission pour l'ensemble des six accords d'achat anticipé.

«Ce serait désormais aux États membres de trouver un accord s'ils souhaitent revenir à l'attribution au prorata», ajoute le communiqué.

«Jusqu'à trois fois plus de doses par habitant»

L'Autriche, la République tchèque, la Slovénie, la Bulgarie et la Lettonie ont adressé le 12 mars une lettre à la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, et au président du Conseil européen, Charles Michel, appelant à convoquer un sommet pour discuter du problème de la répartition inégale des vaccins anti-Covid parmi les membres de l’Union européenne.

Le chancelier autrichien, Sebastian Kurz, avait précédemment déclaré avoir examiné la question avec les chefs de gouvernement de Belgique, de Grèce, de Pologne, de Slovénie et de République tchèque, qui ont conclu que les livraisons de vaccins n’étaient pas effectuées sur une base proportionnelle, comme convenu. Selon lui, Malte recevra d'ici l'été «jusqu'à trois fois plus de doses par habitant que la Bulgarie», alors que les Pays-Bas en auront deux fois plus que la Croatie.

Il existerait une instance, «un bazar» où des accords supplémentaires ont été signés entre des pays membres et des sociétés pharmaceutiques», a expliqué Sebastian Kurz à la presse.

Un responsable de l'UE a confirmé la réception de la lettre et rappelé qu'un sommet était prévu pour les 25 et 26 mars où sera abordée notamment la coordination dans la lutte contre la pandémie.

Lire aussi:

Repas clandestins: deux personnalités dévoilent publiquement leur expérience
Il donne des coups de pied à une voiture de police de Sevran, son interpellation dégénère – vidéo
«Affaire Rafale»: le scandale de trop pour le Parquet national financier?
Tags:
distribution, vaccin, Union européenne (UE)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook