Santé
URL courte
Par
24588
S'abonner

Après les variants du coronavirus anglais, brésilien et sud-africain déjà connus en Europe, ainsi que le variant breton récemment découvert en France, la Belgique annonce à son tour avoir détecté une nouvelle mutation. Les chercheurs supposent qu’elle vient d'Afrique subsaharienne.

Les chercheurs de l’université ULiège ont séquencé une nouvelle mutation du coronavirus dénommée «B.1.214», rapporte Le Soir.

Elle représente 4% des infections en Belgique, soit environ autant que les variants sud-africain et brésilien.

Ce nouveau variant viendrait très probablement d'Afrique subsaharienne, indique Vincent Bours, professeur en génétique humaine et responsable du laboratoire d'analyse et de séquençage du virus du Sars-Cov-2 de l'université ULiège.

«On est pratiquement certain que ce n'est pas une souche belge. L'arbre phylogénétique doit encore se compléter mais il pourrait venir d'Afrique subsaharienne et aurait été implanté chez nous par les voyages», ajoute-t-il.

Le chercheur note que sa présence «augmente progressivement en Belgique», notamment à Bruxelles, dans les provinces du Brabant flamand, dans le centre du pays, et du Hainaut à l’ouest.

Pour l'instant le «B.1.214» n'est pas classé dans les variants préoccupants, mais suscite l'intérêt des scientifiques en raison d’une «mutation quasiment jamais observée jusqu'ici», explique M.Bours.

Les chercheurs n’ont pas encore déterminé s’il est plus contagieux que la souche initiale.

«Pour l'instant, les virus d'une centaine de patients atteints de ce variant ont été séquencés, il en faudra encore beaucoup plus pour connaître ses effets», indique le scientifique.

Une situation préoccupante

Depuis une semaine la Belgique enregistre une flambée des nouvelles contaminations. Entre le 12 et le 18 mars, 3.867 cas ont été détectés, selon les chiffres de l'Institut de santé Sciensano, soit une augmentation de 42% par rapport à la semaine précédente.

Le nombre d'admissions à l'hôpital est en hausse de 22% en comparaison avec la semaine précédente, avec une moyenne de 197 chaque jour entre le 15 et le 21 mars.

Un éventail des variants

À part le variant anglais, d’autres mutations ont été recensées comme la souche brésilienne ou encore sud-africaine, nommées selon le pays où elles ont été découvertes. Les souches anglaise et sud-africaine semblent être plus contagieuses que le virus originel.

La semaine dernière, la France a annoncé avoir détecté un nouveau variant au centre hospitalier de Lannion en Bretagne, nommée «variant breton» ou «variant du Trégor». La direction générale de la santé (DGS) procède actuellement à des expérimentations afin de déterminer la manière dont il réagit à la vaccination et aux anticorps développés lors de précédentes infections.

Lire aussi:

Un gendarme frappé à la tête lors d’une bagarre dans le Gard
Le pass sanitaire désormais obligatoire pour la pratique du football
L’intrusion de gens du voyage met ce club du foot français dans une «situation catastrophique» - photos
Tags:
Covid-19, souche de coronavirus, contamination, épidémie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook