Santé
URL courte
Par
8721
S'abonner

L'Union européenne a clôturé le premier trimestre de sa campagne de vaccination contre le coronavirus sans atteindre un seul des objectifs qu'elle s'était fixés.

Les objectifs fixés par l’Union européenne pour les trois premiers mois de la campagne de vaccination dans ses pays membres n’ont pas été atteints, déplore le journal espagnol El Pais.

Selon le quotidien, au 31 mars Bruxelles espérait vacciner 80% des plus de 80 ans et 80% des personnels de santé. Dans les deux cas, l’objectif est loin d'être atteint avec seulement 27% de la population la plus âgée et moins de la moitié des soignants immunisés.

L'UE n'a pas non plus été en mesure de respecter le calendrier de distribution des doses prévu, bien que dans ce cas la faute en revienne à des défaillances d'approvisionnement d’AstraZeneca qui a livré 70 millions de doses de moins que promis.

L’inquiétude des États membres

El Pais indique que la lenteur du démarrage de la campagne de vaccination a suscité des inquiétudes dans la plupart des États membres, en particulier au vu de l'accélération du rythme aux États-Unis et au Royaume-Uni, où respectivement 50% et 7,8% de la population ont déjà reçu deux doses de vaccin. Dans l'UE, ce chiffre reste à environ 6% à la fin du premier trimestre.

«D'ici la fin de cette semaine, 107 millions de doses auront atteint les États membres», a annoncé ce jeudi la porte-parole adjointe de la Commission européenne, Dana Spinant.

El Pais précise que le chiffre est loin des plus de 160 millions de doses initialement prévues et ce malgré le fait que BioNTech et Moderna aient honoré leurs livraisons de 67,5 et 9,8 millions de doses respectivement. AstraZeneca, en revanche, en a livré 29,7 millions au lieu de près de 100 millions.

Une lenteur «inacceptable»

Ce jeudi 1er avril, l’Organisation mondiale de la santé a jugé «inacceptable» la lenteur de la vaccination en Europe.

«Les vaccins sont notre meilleure voie pour sortir de la pandémie […] Néanmoins le déploiement de ces vaccins est d’une lenteur inacceptable», a indiqué le directeur de l’OMS Europe Hans Kluge dans un communiqué dont l’AFP a pris connaissance.

Pour l’heure quatre vaccins sont approuvés dans l’Union européenne: le Pfizer/BioNTech, le Moderna, l’AstraZeneca et le Johnson & Johnson. L’UE avait annoncé précédemment compter immuniser 70% de sa population adulte d’ici la fin de l’été.

Lire aussi:

Et si les vaccins étaient inutiles et inefficaces? La France face au péril du variant brésilien
Finkielkraut «bug» en plein direct sur CNews, n’ayant pas compris que l’émission avait commencé – vidéo
De Lyon à Moscou pour le vaccin russe: un avocat français livre à Sputnik son expérience
Tags:
échec, vaccination, Union européenne (UE)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook