Santé
URL courte
Par
11334
S'abonner

Au Mexique, 80 personnes se sont fait injecter des contrefaçons du vaccin de Pfizer pour 1.000 dollars la dose, tandis qu’un autre lot intact de fausses doses du même vaccin a été trouvé en Pologne, rapporte le Wall Street Journal. Celles-ci contenaient du produit cosmétique.

Depuis le début de la commercialisation des vaccins anti-Covid, de faux produits ont vu le jour dans plusieurs pays. Des contrefaçons de plusieurs lots de Pfizer ont été notamment saisies au Mexique et en Pologne, indique le Wall Street Journal.

Des ventes «clandestines» de «prétendus vaccins pour le Covid» avaient été signalées en février par les autorités sanitaires de l'État mexicain de Nuevo León. La population a été avertie afin de ne pas les acheter. Plus tard, l’OMS a également mis en garde contre le risque de circulation de faux vaccins de Pfizer dans cette même région mexicaine.

Au total, 80 habitants ont reçu de faux vaccins coûtant environ 1.000 dollars (830 euros) pour chaque dose, sans subir de préjudice apparent sur leur santé, rapporte le quotidien. Les flacons, trouvés dans des refroidisseurs censés garder les boissons fraîches, avaient des numéros de lot différents de ceux envoyés à l'État et une date d'expiration erronée, ont déclaré les autorités sanitaires mexicaines citées par le Wall Street Journal.

Un produit cosmétique à la place du vaccin

Saisis dans un appartement polonais, certains flacons prétendument du vaccin de Pfizer contenaient en réalité un liquide cosmétique, a indiqué l’entreprise américaine auprès du quotidien. Personne ne s’est fait injecter la contrefaçon, ont précisé les autorités polonaises.

Après avoir contrôlé ce liquide dans son laboratoire, Pfizer a constaté qu’il manquait de composants essentiels et contenait à leur place de l’acide hyaluronique utilisé pour soigner la peau.

Pas un cas isolé

Ce n’est pas la première fois que le vaccin de Pfizer fait l’objet de contrefaçons au Mexique. En février, six personnes avaient été arrêtées dans le cadre de l’affaire de la vente de fausses doses pour 2.000 dollars l’unité (1.660 euros) dans une clinique privée située dans le nord du pays. À l’époque, les personnes désireuses de se faire vacciner avaient reçu une injection d’eau distillée, a indiqué le Dr Manuel de la O Cavazos, secrétaire à la santé de l'État de Nuevo León, auprès du quotidien.

Toujours au Mexique, une cargaison de plus de 5.700 fausses doses du vaccin russe Spoutnik V a été saisie en mars à bord d’un avion privé qui devait décoller pour le Honduras.

Auparavant, la Chine et l’Afrique du Sud avaient récupéré des milliers de doses de vaccins contrefaits contre le Covid-19 dans des entrepôts et des usines. Des dizaines de personnes ont été arrêtées, a fait savoir l'Organisation internationale de police criminelle (OIPC).

Cette arrestation a eu lieu quelques semaines après la publication d’un avertissement par Interpol sur l’émergence de points de vente de faux vaccins. En février, l’Office européen de lutte antifraude (OLAF) avait également mis en garde contre le commerce de vaccins contrefaits anti-Covid-19.

Arnaques sur internet

Début mars, le spécialiste en cybersécurité Kaspersky avait alerté sur la propagation d’arnaques publicitaires sur divers produits liés à la crise sanitaire, notamment des masques, des équipements et des vaccins. Les experts de Kaspersky ont trouvé des publicités pour trois vaccins anti-Covid dont Pfizer, AstraZeneca et Moderna, ainsi que pour des vaccins non approuvés. Les prix par dose variaient de 250 à 1.200 dollars (de 207 à 996 euros), avec une moyenne d'environ 500 dollars (450 euros), avaient-ils précisé.

Lire aussi:

L’hôtel de ville de Nice arbore le drapeau israélien – photo
Tsahal affirme avoir déjoué une attaque du Hamas impliquant une arme sous-marine - vidéo
En continu: une roquette tirée depuis Gaza frappe un immeuble à Ashdod, plusieurs blessés
Tags:
contrefaçon, Mexique, Pologne, Pfizer, vaccin
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook