Santé
URL courte
Par
15763
S'abonner

Appelée le «champignon noir», cette infection rare qui émerge dans des hôpitaux indiens peut provoquer la perte de la vision et même la mort dans 50% des cas. Elle touche d’anciens malades du Covid-19, des diabétiques ou des immunodéprimés, et est souvent associée au traitement par les stéroïdes.

Outre la situation sanitaire critique, avec depuis fin avril plus de 300.000 contaminations par jour, l’Inde fait face à une infection fongique rare dont le taux de mortalité est de 50%.

Plusieurs dizaines d’anciens malades du Covid-19 ont été atteints d’une mucormycose, ou «champignon noir» (black fingus), rapportent les médias locaux. Elle touche le cerveau, les poumons, les sinus ainsi que les yeux.

Sans traitement, les patients risquent de mourir, indique l’Indian Council of Medical Research dans un avis publié le 9 mai.

«La mucormycose, si elle n'est pas soignée, peut devenir mortelle. Les sinus ou les poumons de ces personnes sont affectés après que des spores fongiques sont inhalées de l'air», expose l’institution.

Rien que dans un hôpital de Bombay, 11 patients sur 24 ayant développé cette infection ont perdu un œil au cours des deux derniers mois. Six sont décédées. En temps normal, l’établissement recense six cas par an, fait savoir auprès de la BBC le docteur Renuka Bradoo, responsable du département d’oto-rhino-laryngologie.

«Je lui retirerai l'œil pour lui sauver la vie. C'est ainsi que cette maladie fonctionne», confie quant à lui Akshay Nair, chirurgien ophtalmologique basé à Bombay.

Dans certains cas, selon les médecins indiens, les patients perdent la vue. Dans d’autres, plus rares, les médecins doivent retirer l'os de la mâchoire afin d'empêcher la maladie de se propager, poursuit la BBC.

Qui sont les plus vulnérables?

La plupart de ces patients sont d'âge moyen, diabétiques et ont développé l’infection deux semaines après s'être rétablis du Covid-19.

Dans un autre hôpital indien, à Bengaluru, la plupart de la vingtaine de patients atteints par la maladie, recensés au cours des deux dernières semaines, étaient des jeunes.

«Certains étaient si malades que nous ne pouvions même pas les opérer», souligne le docteur Raghuraj Hegde auprès de la radio.

Par ailleurs, les personnes fortement immunodéprimées, dont celles souffrant d’un cancer ou du VIH/SIDA, sont le plus exposées, précise l’Indian Council of Medical Research.

Les symptômes d’alerte

Des douleurs et des rougeurs autour des yeux et du nez, de la fièvre, des maux de tête, une toux, un essoufflement, des vomissements de sang et une altération de l'état mental figurent parmi les symptômes généraux, explique l’institution.

Les anciens malades du Covid-19, les diabétiques ou les immunodéprimées doivent agir en cas de sinusite, d’écoulement nasal noirâtre ou de sang, de douleurs faciales unilatérales, de maux des dents, de troubles de la vision, de douleurs thoraciques, de fièvre, de lésions cutanées ou d’aggravation des symptômes respiratoires.

Les causes de la maladie

La mucormycose est une infection très rare. Elle est causée par l'exposition à la moisissure mucorale que l'on trouve souvent dans le sol, les plantes, le fumier et les fruits et légumes en décomposition. «Il [le champignon noir] est omniprésent et se trouve dans le sol et l'air et même dans le nez et le mucus des personnes en bonne santé», prévient M.Nair auprès de la BBC.

Les stéroïdes réduisent l'inflammation des poumons contre le Covid-19 et semblent aider à arrêter certains dommages qui peuvent survenir lorsque le système immunitaire du corps se met en surmenage pour lutter contre le coronavirus.

Cependant, ils réduisent également l'immunité et augmentent le taux de sucre dans le sang chez les patients diabétiques et non-diabétiques atteints du Covid-19, les rendant ainsi plus vulnérables à cette infection.

Situation sanitaire

L'Inde a enregistré 366.161 nouveaux cas de coronavirus et 3.754 décès au cours des dernières 24 heures, a déclaré ce lundi 10 mai son ministère de la Santé. Au total, plus de 22 millions de cas ont été enregistrés dans le pays depuis le début de la pandémie. Plus de 246.000 personnes sont décédées.

Lire aussi:

Covid-19: «la stratégie de la peur», dernier outil d’«une élite dépassée»? – vidéo
Paris: une femme heurtée par une trottinette électrique est dépouillée avant de mourir
La Pologne enverra des drones turcs protéger les frontières est de l’Otan
Tags:
mortalité, Covid-19, maladies, Inde, champignons
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook