Santé
URL courte
Par
18338
S'abonner

Alors que le variant indien du coronavirus continue à faire des ravages en Inde et à se propager de manière inquiétante sur le continent européen, une étude britannique annonce que les deux doses des vaccins Pfizer/BioNTech et AstraZeneca sont aussi efficaces contre lui que contre la souche anglaise.

Selon une étude de Public Health England, service de Santé publique d’Angleterre, publiée le 22 mai, l’efficacité de l’injection de deux doses de vaccins Pfizer/BioNTech ou AstraZeneca contre le variant du coronavirus baptisé B.1.617.2, découvert en Inde, est presque identique à celle contre la souche séquencée au Royaume-Uni.

«Après deux doses de l'un ou l'autre vaccin, il n'y avait que des différences modestes quant à l’efficacité vaccinale avec le variant B.1.617.2. Les différences absolues de l'efficacité du vaccin étaient plus marquées avec la première dose. Cela favoriserait la maximisation de l’injection de deux doses parmi les groupes vulnérables», indique le texte de l’étude.

Moins efficace après la première dose

Selon Public Health England, deux semaines après l’injection de la deuxième dose, l’efficacité du vaccin Pfizer/BioNTech contre la souche indienne est évaluée à 88%, contre 93% dans le cas du variant anglais, baptisé par les scientifiques B.1.1.7.

Quant au produit d’AstraZeneca, il atteint les 66% contre le variant anglais, et les 60% contre l’indien.

Au contraire, trois semaines après l’injection de la première dose, les deux vaccins sont beaucoup moins efficaces -seulement à 33 %- contre le variant indien. Ce chiffre s’élève à environ 50 % face au variant anglais, précise le service de Santé publique d’Angleterre.

L’étude a été menée auprès de 1.054 personnes dont la contamination par le variant indien a été prouvée par séquençage génomique.

Situation toujours inquiétante en Inde

Selon le graphique sur le site de l’OMS qui présente l’évolution de la pandémie dans différents pays, en Inde le nombre de nouveaux cas s’est mis à grimper depuis la mi-mars pour atteindre un maximum de 414.188 le 7 mai. Bien que, à en juger par les statistiques, le deuxième pays le plus peuplé du monde semble avoir déjà passé un pic début mai, la propagation faiblissant petit à petit, le nombre quotidien de cas n’est pas encore retombé au-dessous des 240.000.

Qui plus, avec un maximum de 4.529 décès atteint le 19 mai, la mortalité due à cette vague de l’épidémie dans le pays ne semble pas diminuer. La situation sanitaire en Inde ne cesse donc d'inquiéter.

Lire aussi:

Orage dans le Doubs: des grêlons géants brisent tout – photos
Paris: une femme heurtée par une trottinette électrique est dépouillée avant de mourir
Covid-19: «la stratégie de la peur», dernier outil d’«une élite dépassée»? – vidéo
Tags:
Inde, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook