Santé
URL courte
Par
14216257
S'abonner

Aux formules choc, typiques de Didier Raoult, s’ajoute une histoire de QI de 180, plus élevé que celui d’Einstein et Copernic. Une affirmation lancée dans un livre consacré au professeur marseillais, ardent défenseur de l’hydroxychloroquine.

Un pédopsychiatre aurait évalué à 180 le QI de Didier Raoult, quand le futur infectiologue n’avait que 14 ans, confient dans une interview à L’Express les journalistes Ariane Chemin et Marie-France Etchegoin, auteures de «Raoult. Une folie française».

«Un jour, alors que j’avais 14 ans, un pédopsychiatre a dit à mon père: “Écoutez, votre gosse a 180 de QI. Laissez-le faire. Tout ira bien.”», exposent les journalistes dans leur livre intitulé «Raoult. Une folie française», dont des extraits ont été publiés par Le Monde.

Des génies comme Albert Einstein, Mozart ou encore Copernic auraient eu un QI bien moins élevé que celui du professeur marseillais, avec respectivement 160, 150 et 130.

«Plus intelligent que les autres»

«Raoult vit avec cette assurance qu’il est plus intelligent que les autres. Cela explique nombre de ses réactions, sa manière de rabrouer une journaliste de BFM ou un député lorsqu’ils posent des questions qui touchent au cœur de ses contradictions», suppose Ariane Chemin dans L’Express.

Depuis le début de la pandémie, le professeur le plus controversé de France défend fermement son protocole anti-Covid élaboré à partir de l’hydroxychloroquine. Il continue de camper sur ses positions un an après, malgré le fait que certaines études aient démontré l’inefficacité de ce médicament, bien que la chloroquine soit très efficace contre le paludisme. Dans une interview à BFM TV en avril, l’infectiologue affirmait que cette molécule permet de «diminuer de 75% le risque de mort […]. C’est juste une question de temps» avant que la communauté scientifique ne lui donne raison.

Décoré de la Légion d’honneur en 2011 et élevé récemment à la dignité de commandeur dans l’ordre du Lion par le Président sénégalais, l’infectiologue aime visiblement les déclarations choc.

«On va longtemps se souvenir de ses perles: “Trois Chinois qui meurent, ça fait une alerte mondiale”, “le Covid, moins de morts que par accidents de trottinette”», rappelle Marie-France Etchegoin, coauteure du livre.

Dans l’une de ses vidéos publiées sur YouTube en mai, Didier Raoult avance que le taux de protection des vaccins anti-Covid est d’environ 50% et qu’ils ne limitent pas «d’une manière significative la circulation du virus». Pareilles déclarations font le bonheur des anti-vaccins. De plus, le directeur de l’IHU Méditerranée à Marseille nourrit une obsession pour les laboratoires pharmaceutiques, notamment Gilead.

Mi-mai, Philippe de Villiers assurait sur CNews que le professeur Raoult lui avait conseillé de boire du pastis: «comme on le prend à Marseille», en «deux doses», comme «un vaccin». Si cette déclaration peut être considérée comme une bonne blague entre amis, Didier Raoult est formel: le Covid-19 est «une maladie qui est très peu immunisante», insiste-t-il auprès de BFM TV.

«Mais ce qui est fabuleux avec Didier Raoult, c’est qu’il ne reconnaît jamais ses erreurs […]. Raoult a toujours raison, même quand il se trompe», remarque Ariane Chemin.

«Dépister, tracer, isoler»

En revanche, l’infectiologue a été toujours partisan de la stratégie «dépister, tracer, isoler», soulignent les auteures de «Raoult. Une folie française».

Ainsi, elles révèlent que le 31 janvier 2020, quand un avion avec des Français rapatriés de Wuhan (berceau de la pandémie de Covid-19) a atterri à quelques kilomètres de l’IHU de Marseille dont il est le directeur, Raoult a envoyé des membres de son institut pour les tester directement dans l’avion afin de pouvoir ensuite isoler les malades. Pourtant, les autorités ont refusé son initiative pour des raisons administratives. «On n’en a pas eu conscience à l’époque, mais en creusant cet épisode, nous avons compris qu’il venait d’être humilié», expose Ariane Chemin.

Macron, «horriblement sympathique»

Le 9 avril 2020, au début de la pandémie, le Président de la République lui a rendu visite dans son IHU, où il a déclaré que le professeur a été «le premier» à lui expliquer l’importance du dépistage.

«Parfois, on a l’impression que les cervelles se frottent les unes contre les autres. Quand cela arrive, comme avec le Président, c’est agréable […]. Macron est comme moi, ça se voit assez rapidement, il sait reconnaître les gens qui sont intelligents. En plus, il est horriblement sympathique», résume Didier Raoult.

«Il a réussi à devenir un “héros” très français, positif pour les uns, négatif pour les autres», conclut auprès de L’Express Marie-France Etchegoin.

Lire aussi:

«Ils profitaient des USA»: Trump se lâche contre Macron et les dirigeants européens
Francis Lalanne choque en liant le malaise cardiaque d’Eriksen au vaccin anti-Covid
Le geste désespéré d’un Algérien en situation irrégulière qui voulait quitter la France
Tags:
Covid-19, hydroxychloroquine, QI, Didier Raoult
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook