Santé
URL courte
Par
3169
S'abonner

Le groupe pharmaceutique anglo-suédois AstraZeneca a déclaré mardi que son essai clinique sur le traitement par anticorps monoclonaux AZD7442 n'avait pas satisfait son objectif principal, la prévention des symptômes du Covid-19 chez les personnes récemment atteintes par le virus.

Les participants à l'essai clinique étaient des adultes non vaccinés de plus de 18 ans ayant été exposés à une personne atteinte du coronavirus au cours des huit derniers jours, a expliqué le groupe.

Par rapport à un placebo, l'AZD7442 a réduit de 33% le risque de développer des symptômes du Covid-19, ce qui n'est pas suffisamment élevé pour être statistiquement intéressant, a-t-il ajouté.

«Bien que cet essai n'ait pas atteint le critère d'évaluation principal contre les symptômes de la maladie, nous sommes encouragés par la protection observée chez les participants négatifs à un test PCR après un traitement au AZD7442», a déclaré le vice-président exécutif du groupe, Mene Pangalos.

Études sur les malades

AstraZeneca étudie également l'utilisation du traitement chez des patients déjà exposés à la maladie.

Le laboratoire a par ailleurs annoncé mardi l'efficacité de son vaccin anti-Covid-19 contre le variant Delta, découvert initialement en Inde. Selon une analyse publiée par le service de santé britannique Public Health England (PHE), le vaccin du groupe offre une protection de 92% contre le risque d'une hospitalisation après une contamination au variant Delta.

À la Bourse de Londres, l'action AstraZeneca gagnait 0,4% dans la matinée.

Lire aussi:

La sorcellerie a la cote sur TikTok: «Dans des temps compliqués», un moyen pour «donner un sens à notre vie»
Le gouvernement fait revoter les députés en pleine nuit pour imposer le pass sanitaire à l’hôpital
L'efficacité du vaccin de Pfizer est tombée à 39% face au variant Delta, constate Israël
Tags:
étude, traitement, Vaccin anti-Covid d'AstraZeneca/Oxford, AstraZeneca
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook