Santé
URL courte
Par
Polémique autour du vaccin Spoutnik V en Europe (83)
15662
S'abonner

Un groupe de médecins italiens et russes mène des recherches sur l’efficience du Spoutnik V contre plusieurs mutations du coronavirus, a appris Sputnik auprès du chef de l’Institut national des maladies infectieuses de Rome, Francesco Vaia. Grâce à la préparation russe, il existe déjà un anti-cluster, sans Covid-19, au sein-même de l’Italie.

Des scientifiques russes, arrivés en Italie il y a deux semaines, poursuivent avec leurs collègues de l’Institut national des maladies infectieuses (INMI) Lazzaro Spallanzani de Rome des études communes relatives à l’efficacité du vaccin Spoutnik V contre différents variants du SARS-CoV-2, a annoncé ce mardi 15 juin à Sputnik le directeur de l’établissement italien, Francesco Vaia.

La coopération relative à des essais médicaux du Spoutnik V est effectuée dans le cadre d’un accord signé en avril dernier par le Centre russe Gamaleïa et l’INMI Lazzaro Spallanzani.

«Des collègues russes se trouvent chez nous depuis environ 15 jours et effectuent des recherches avec des spécialistes italiens concernant des variants du virus, nous sommes en train de voir si Spoutnik V pourrait protéger contre des mutations du coronavirus qui nous inquiètent. Pour l’instant, nous travaillons en laboratoire; dès que nous aurons des résultats, nous les rendrons publics. Il ne faut pas se presser avec cela», a annoncé M.Vaia.

Et d’ajouter qu’il s’agissait de trois chercheurs russes arrivés à Rome à la fin mai.

Plus tôt, Francesco Vaia avait indiqué que les premiers résultats des tests pourraient être attendus deux mois après le début des études.

Un anti-cluster au cœur de l’Italie

Au sein de la péninsule italienne, existe désormais un anti-cluster qui, contrairement au contexte pandémique de ce terme, ne se caractérise pas par un nombre élevé de contaminations au coronavirus.

Bien au contraire, c’est une zone pratiquement exemptée de ce fléau viral.

Il s’agit de la République de Saint-Marin, un micro-État enclavé à l'intérieur de l'Italie.

N’étant pas membre de l’Union européenne, Saint-Marin a pleinement profité de sa situation particulière pour passer une commande de Spoutnik V, le premier vaccin anti-Covid au monde enregistré par la Russie en août 2020.

En mai-juin 2021, le pays n’enregistre presque pas de nouvelles contaminations par le coronavirus, ayant administré 43.000 doses, dont la plupart sont des Spoutnik V, à une population de quelque 34.000 personnes. Au total, grâce à une campagne vaccinale efficace, Saint-Marin n’a annoncé que 90 morts en raison du Covid-19.

Ce micro-État est en train maintenant de réaliser une tout autre campagne: celle pour les touristes qui voudraient se faire vacciner avec la préparation russe.

Dossier:
Polémique autour du vaccin Spoutnik V en Europe (83)

Lire aussi:

Une fusillade éclate à côté du Pentagone, le secteur est bouclé
Des sous-marins nucléaires russes arpentent-ils vraiment les fonds marins de l’Atlantique?
Les mesures de restriction des activités reviennent en force malgré la campagne de vaccination
Tags:
Italie, Russie, Spoutnik V, études, Saint-Marin
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook