Santé
URL courte
Par
116
S'abonner

Trois organisations onusiennes à Genève se sont engagées en faveur d’un accès équitable aux vaccins contre la Covid-19, et pour le renforcement de leur soutien aux États membres qui luttent contre le nouveau coronavirus, «en collaborant pour une série d’ateliers visant à accroître les flux de renseignements concernant la pandémie».

Les directeurs généraux de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) et de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) ont décidé jeudi de mettre en place une plateforme commune d’assistance technique tripartite en faveur des gouvernements membres pour les besoins en technologies médicales.

«Profondément conscients de notre responsabilité partagée envers les communautés du monde entier et d’une crise sanitaire d’une ampleur sans précédent, nous nous sommes engagés à mettre à profit toute l’expertise et les ressources de nos institutions respectives pour mettre fin à la pandémie de Covid-19 et améliorer la santé et le bien-être de tous, partout dans le monde», ont déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus (OMS), Daren Tang (OMPI) et Ngozi Okonjo-Iweala (OMS) dans une déclaration conjointe.

Les trois hauts responsables soulignent ainsi leur engagement en faveur d’un accès universel et équitable aux vaccins, thérapies, diagnostics et autres technologies de santé Covid-19. Et selon les trois organisations, un tel engagement est «un impératif moral urgent qui nécessite une action pratique immédiate».

Dans cet esprit, la coopération trilatérale OMS-OMPI-OMC vise à soutenir et à aider tous les pays qui cherchent à évaluer et à mettre en œuvre des solutions durables et intégrées aux problèmes de santé publique.

Dans le cadre de cette coopération, les trois agences ont décidé de renforcer et de cibler leur aide dans le contexte de la pandémie par le biais de deux initiatives spécifiques.

Tout d’abord, les trois agences collaboreront à l’organisation d’ateliers pratiques de renforcement des capacités afin d’améliorer le flux d’informations actualisées sur les développements actuels de la pandémie et les réponses à apporter pour parvenir à un accès équitable aux technologies de santé Covid-19.

L’objectif de ces ateliers est de renforcer la capacité des décideurs et des experts des gouvernements membres à faire face à la pandémie en conséquence. Le premier atelier de la série, prévu en septembre prochain, sera axé sur le transfert de technologies et l’octroi de licence. Il s’agit de mieux comprendre la manière dont la propriété intellectuelle, le savoir-faire et le transfert de technologie fonctionnent dans la réalité. Cet atelier se déroulera dans le contexte des technologies médicales et des produits et services connexes.

L’autre volet porte sur la mise en œuvre d’une plateforme commune d’assistance technique tripartite aux pays concernant leurs besoins en technologies médicales Covid-19, ce qui permettra de fournir un guichet unique, qui mettra à disposition toute la gamme d’expertise sur les questions d’accès et de commerce fournie par les trois organisations et d’autres partenaires, de manière coordonnée et systématique, explique-t-on.

La plateforme d’assistance technique «permettra notamment d’aider les pays à évaluer et à hiérarchiser les besoins non satisfaits en matière de vaccins, de médicaments et de technologies connexes Covid-19». Cette assistance technique offre également aux États membres l’occasion d’examiner les «options disponibles pour accéder aux vaccins, aux médicaments et aux technologies, notamment par la coordination entre les membres confrontés à des défis similaires afin de faciliter les réponses collectives».

Lire aussi:

Un policier a mortellement neutralisé un automobiliste à Marseille
«Une menace pour la démocratie»: Emmanuel Macron s’insurge contre les anti-pass sanitaire
Didier Raoult propose de se mettre de la vaseline dans le nez pour contrer le Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook