Santé
URL courte
Par
0 47
S'abonner

L'Allemagne ne devrait pas imposer une interdiction de voyager à l'égard du Portugal mais se limiter à des tests de diagnostic d'une éventuelle contamination par le coronavirus et/ou une quarantaine afin de se conformer à la stratégie définie par l'Union européenne, a estimé mardi la Commission européenne.

L'exécutif européen a précisé avoir été informé par l'Allemagne que Berlin considérait désormais le Portugal comme une zone de circulation de variants du coronavirus SARS-CoV-2 et comptait activer le dispositif d'urgence afin de restreindre la libre circulation entre les deux pays pour prévenir la propagation de nouvelles souches virales, souvent plus transmissibles.

Mais la Commission a estimé que les restrictions sévères imposées pour les voyageurs en provenance ou à destination du Portugal annoncées par l'Allemagne "ne semblaient pas complètement harmonisées" avec les recommandations fixées par les Vingt-Sept pour faciliter les déplacements estivaux et permettre à certains pays de connaître une saison touristique moins sinistrée que celle de l'an dernier.

Lire aussi:

Un appel national à la grève lancé parmi les soignants pour s'opposer à l'obligation vaccinale
Les mesures de restriction des activités reviennent en force malgré la campagne de vaccination
Les gangs de rue à l’assaut de Montréal: «La répression ne servira à rien»
La France constate une forte baisse du nombre de nouveaux cas quotidiens de Covid-19
Tags:
Berlin, Portugal, voyages
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook