Santé
URL courte
Par
8828196
S'abonner

Tandis que le Delta continue sa propagation, c’est le Lambda, une nouvelle souche du coronavirus venue d’Amérique du Sud, qui attire l’attention de l’OMS. Classé depuis peu comme «le variant à suivre», le Lambda, caractérisé par des «mutations inhabituelles», est déjà présent dans 29 pays, dont le Royaume-Uni.

Connu sous son nom scientifique C.37, le variant Lambda, détecté pour la première fois au Pérou en décembre dernier, a récemment fait son entrée dans la liste des «variants à suivre» de l’OMS. Dans son bulletin hebdomadaire sur le Covid-19 publié le 15 juin, l’OMS indique que le Lambda a été repéré dans 29 pays ou territoires dans cinq de ses régions.

Il a d’ailleurs déjà atteint le continent européen: les huit premiers cas de contamination par ce variant ont été enregistrés en Angleterre au cours de la semaine du 3 au 30 juin, d’après les informations de Public Health England. Le risque de propagation du Lambda est d’ailleurs difficile à évoluer, vu les mutations inhabituelles propices à ce virus.

«L'une des raisons pour lesquelles il est difficile de donner un sens à la menace du Lambda, en se servant des données de calcul et de laboratoire, est qu'il présente un ensemble de mutations plutôt inhabituel par rapport à d'autres variants», a expliqué au Financial Times Jeff Barrett, directeur de la Covid-19 Genomics Initiative au Wellcome Sanger Institute, au Royaume-Uni.

L’Amérique du Sud dans le viseur

Les pays d’Amérique du Sud, où la présence du variant brésilien inquiète toujours, sont, pour l’instant, les plus durement frappés par le Lambda, indique l’OMS. Ainsi, ce variant représente 31% de la prévalence globale parmi les séquences soumises par le Chili depuis la première détection de cette souche dans le pays.

Selon l’OMS, sa part est moindre dans d’autres pays d’Amérique latine: 8% en Équateur, 3% en Argentine et 9% au Pérou. Les autorités de ce dernier ont pourtant rapporté que 81% des cas de Covid-19 séquencés depuis avril 2021 étaient associés à Lambda, précise le document.

Encore plus contagieux?

C’est d’ailleurs cette augmentation rapide de la part du variant dans les nouvelles contaminations séquencées au Pérou qui fait craindre une contagiosité particulièrement élevée. Interrogé par le Financial Times, Pablo Tsukayama, docteur en microbiologie moléculaire à l'université Cayetano Heredia de Lima, la capitale péruvienne, a déclaré que lorsque les médecins ont remarqué le Lambda pour la première fois en décembre, il ne représentait «qu'un échantillon sur 200».

«En mars, cependant, il représentait environ 50% des échantillons à Lima et maintenant, c'est environ 80%. Cela suggérerait que son taux de transmission est plus élevé que les autres variants», a supposé le spécialiste péruvien.

Le Pérou est d’ailleurs le pays avec le taux de mortalité des suites du Covid-19 de loin le plus élevé, à savoir 9,4%, selon l’université Johns-Hopkins. Le pays enregistre 594,36 décès pour 100.000 habitants. Néanmoins, d’éventuels liens entre la mortalité et la propagation du Lambda ne sont pas encore établis.

Lire aussi:

Un Gilet jaune interpellé pour avoir remplacé le portrait de Macron par un QR code
Grève des sapeurs-pompiers: «Nous préférons attendre d’avoir des certitudes sur les vaccins»
Didier Raoult propose de se mettre de la vaseline dans le nez pour contrer le Covid-19
Face au «chantage» gouvernemental, ils préfèrent acheter un faux-vrai pass sanitaire par principe - témoignages
Tags:
variant Delta du Covid-19, Covid-19, Pérou
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook